A propos du 49-3

mercredi 11 mai 2016
par  Cercle de Nantes

Communiqué du cercle de Nantes du 10 05 2016.

L’histoire s’accélère. Le "coup d’état permanent" est plus que jamais d’actualité.

Confronté à l’extrême difficulté pour le gouvernement de réunir une majorité à l’Assemblée nationale, le Conseil des ministres du mercredi 11 mai est avancé en catastrophe au mardi 10 mai. Il est donc décidé de recourir à l’article 49-3 pour imposer la Loi Travail, décision fondamentale face à une loi inversant la hiérarchie des normes juridiques.

Dès le lundi 9 mai, les débats à l’Assemblée avaient pris une tournure étrange, le gouvernement ayant repoussé le vote des amendements « jusqu’à nouvel ordre ». Si l’article 49-3 fait partie de l’arsenal constitutionnel, il est ici l’outil d’un pouvoir qui n’a plus de majorité et qui violente ses propres députés comme ses électeurs. A l’évidence il s’agit là d’un déni de démocratie qui illustre, une fois de plus la déliquescence et le caractère anti démocratique des institutions de la Vème République. Plus que jamais l’élection d’une Constituante est à l’ordre du jour.


Commentaires

Logo de  Yves Montenay
dimanche 5 juin 2016 à 18h00 - par   Yves Montenay

Je serais moins sévère : c’est en gros l’équivalent de la demande de vote de confiance sous la IVe République. Si les frondeurs n’ont pas voté avec l’opposition cela veut théoriquement dire qu’ils avaient davantage de points communs avec le gouvernement qu’avec l’opposition. Et peut-être pratiquement parce qu’ils avaient peur de ne pas être réélus en cas de dissolution. Et peut-être même pas certains d’être choisis comme candidats par le PS. Mais le « pratiquement » n’est pas l’opposé du « théoriquement », du moins dans ce cas.

Logo de Hadjadj
vendredi 13 mai 2016 à 12h58 - par  Hadjadj

La motion de censure rejetée.
Si les soit disant frondeurs et nuits debout , qui soient disant ne voulaient pas de cette loi , avaient vote la motion de la droite avec les communistes qui eux l’on vote et bien on en aurait fini avec le gouvernement Valls et de sa loi travail. Soit Hollande devait dissoudre l’Assemblée Nationale. Mais ne rêvons pas, les frondeurs et leur nuit debout aiment leur petit confort plus que les idées qu’ils retendent pour aller jusqu’au bout de leur convictions.
Robert HADJADJ cercle de Montpellier

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko