Un avenir après la présidentielle

jeudi 4 mai 2017
par  Association pour une Constituante

L’élection présidentielle ne pouvait apporter une réponse aux graves questions qui se posent à notre peuple, à notre pays. Elle était même le problème.

Tout au plus, elle a pu mettre en lumière quelques-unes des graves fractures qui traversent notre société sans aucunement ouvrir des voies vers les solutions nécessaires.

Les résultats électoraux indiquent la volonté des citoyens de remettre en cause le système politique national et européen. Dans ce cadre, le rassemblement artificiel de tous contre le Front national apparait comme une nième négation de la crise profonde de régime. Les deux finalistes de l’élection présidentielle ne sont que les deux faces d’une même pièce. L’un et l’autre incarnent la dégénérescence oligarchique qui, dans sa dimension pseudo-libérale comme dans sa dimension pseudo-patriotique, affecte depuis trop d’années nos institutions.

La vraie question est de reconstituer le peuple en tant que corps politique souverain, de rétablir la démocratie et les Droits de l’Homme et du Citoyen que le système n’arrive plus à incarner.

La Constituante est, plus que jamais, la solution qui peut permettre de résoudre cette crise. Cette élection a confirmé qu’elle ne pouvait à l’évidence pas émerger de l’élection présidentielle. C’est pourquoi nous avions appelé à remplacer la présidentielle par l’élection d’une Constituante. Les résultats de ce dimanche 23 avril ne font que renforcer notre analyse.

Nous appelons à créer partout, au niveau local, des cercles pour imposer l’élection d’une Constituante souveraine pour rétablir la démocratie et la volonté populaire.


Commentaires

Logo de J.G.
lundi 24 avril 2017 à 17h20 - par  J.G.

Doit-on attendre la prochaine #présidentielle dans cinq ans pour obtenir une #Constituante avec une personne "providentielle" !? https://twitter.com/LCanardR/status/856524412715237379

Logo de André Bellon
lundi 24 avril 2017 à 16h10 - par  André Bellon

L’Histoire est une succession de rapports de force. Quand Louis XVI convoque les Etats généraux, ce n’est pas qu’il le souhaitait, mais qu’il ne pouvait plus l’éviter. C’est que l’idée même de la Constituante était portée par la société. A nous de créer les conditions.

Il importe, cela étant, de rappeler que la Constituante n’est pas pour nous une simple convocation d’une Assemblée. Elle est le résultat et l’expression d’un travail de recréation du peuple et du citoyen, c’est-à-dire d’un travail idéologique. Et c’est à ce travail que doivent s’atteler les cercles.

Logo de Noura Mebtouche
lundi 24 avril 2017 à 13h50 - par  Noura Mebtouche

Oui, et comment on s’y prend dans les faits ?

Logo de HADJADJ Robert
lundi 24 avril 2017 à 12h21 - par  HADJADJ Robert

Au cercle de Montpellier nous partageons cette partie du texte : ...Les résultats électoraux indiquent la volonté des citoyens de remettre en cause le système politique national et européen. Dans ce cadre, le rassemblement artificiel de tous contre le Front national apparaît comme une énième négation de la crise profonde de régime. qui reflète bien la cause profonde du système politique bancal du régime. Mais comment imposer une Constituante sans épreuve de force.

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko