Réunion constitutive du cercle d’Angers

samedi 27 février 2010
par  Cercle d’Angers

Compte rendu de la réunion du cercle local d’Angers le 22 février 2010

Présents
Ivana Ballarini, Bernard Joly, Michel Briand, Jack Proult

Plusieurs personnes étaient excusées.
Une prochaine réunion aura lieu à la FOL 14 bis avenue Marie Talet le 6 avril à 19 heures.

Un état des lieux sur la vie démocratique
Un rappel des constats faits à la réunion du 12 janvier avec A. C. Robert et A. Bellon
Un seul décide sans être responsable devant quiconque
Un non respect de la souveraineté populaire par la classe politique (référendum sur le traité constitutionnel)
Les choix proposés sont souvent des non choix (dernière élection présidentielle)

Un diagnostic
Une bipolarisation induite par l’élection du Président de la République au suffrage universel direct empêche l’émergence d’alternatives politiques. Pour être élu, il faut ratisser large ainsi les points de vues des partis dominants se rapprochent sur fond d’idéologie dominante (consensus sur l’Europe).
La constitution actuelle interdit, dans les faits, les majorités d’idées. Les élus sont prisonniers de la logique de leurs partis (parfois décidée à leur insu)
Il faut donc changer de constitution, mais les partis majoritaires s’y refusent. Partis de pouvoir, ils sont installés dans la bipolarisation et l’alternance.

Une constituante nécessaire
Le changement ne pouvant venir du haut, il faut essayer par le bas (même si c’est difficile).
Un Evènement pourrait le provoquer, mais peut-on l’attendre passivement. Ne faut-il pas s’y préparer et, se faisant, le préparer ?
Pour le préparer et s’y préparer, le changement constitutionnel souhaité doit tout à la fois ouvrir des perspectives et s’appuyer sur des revendications venant du peuple dans sa diversité d’où l’idée de cahiers de doléances (républicaines, démocratiques, sociales).
Mais à qui s’adresser pour les établir ? A des organisations ou à des citoyens des organisations ? Les présents ont choisi la deuxième proposition (citoyens adhérents ou non d’organisations).
Les présents après avoir parlé de boycott de l’élection phare -la présidentielle-(celle dont on parle actuellement considérant que les régionales sont réglées), ont retenu comme revendication à inscrire sur les tablettes du groupe local la prise en compte du vote blanc.

Comment élire les constituants et sur quels critères pourront-ils se désigner candidats ou être présentés comme tels (et par qui) ?
Les présents ont souligné l’importance d’élaborer des propositions pour répondre à ces questions. Elles sont nécessaires pour donner de la crédibilité au projet.
Une question : ne faut-il pas établir une relation entre les cahiers de doléances et les candidats à la constituante ?
Les présents ont estimé que sur cette question des échanges devaient s’établir entre les groupes locaux.

Cette question fut évoquée au groupe national, bien que ce ne fut pas signalé lors de la réunion je me permets de joindre la réflexion à ce compte rendu :

"La rubrique actuelle du site « Comment élire les Constituants ? » est à alimenter. Les adhérents ayant des idées sont priés de les envoyer au bureau. A.C. ROBERT propose d’organiser une réunion spécifique sur ce sujet, à l’origine d’idées souvent riches et innovantes. Cette réunion sera la prochaine. Un échange se met en place tant sur la réaffirmation nécessaire du suffrage universel direct (et dons le refus du tirage au sort des représentants) que sur des cibles de réflexions, pour reprendre le mot de G. LEGAY. Est-il possible de déterminer comment élire les constituants sans au préalable avoir discuté du bien-fondé du cadre républicain ? Il faut aussi réfléchir sur une nouvelle Constitution. Ce n’est pas à l’Association de l’écrire, mais aux Cahiers de doléances d’exprimer les aspirations. Avant toute chose, A. BELLON rappelle que les Cercles ont à ce titre une importance décisive, étant au contact de la vie locale et étant particulièrement représentatifs, par leurs adhérents, d’une nouvelle vitalité démocratique"

Comment faire connaître le cercle local pour l’étoffer ?
Une diffusion par bouche et oreille, par internet
Une conférence de presse pourrait être envisagée.

Pour la prochaine réunion n’hésitez pas à lancer des invitations personnelles.

Jack Proult


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko