Tract distribué le 7 septembre à Guéret

lundi 6 septembre 2010
par  Cercle de Guéret (Creuse)

La dette publique, une affaire rentable ! À qui profite-t-elle ?

« Il fut un temps où le rôle de la Banque de France était de financer le Trésor Public, c’est-à-dire de créer la monnaie nécessaire au développement du pays (écoles, routes, hôpitaux, ponts, ports, etc.). Mais depuis 1973, la Banque de France a abandonné son rôle de service public et l’État a ainsi transféré son droit régalien de création monétaire sur le système bancaire privé...qui prête, mais avec intérêt ! Ainsi entre le début des années 1980 et la fin 2006, nous avons payé 1142 milliards d’euros d’intérêts, soit plus que le montant de la dette que l’État a contracté dans la même période, soit 913 milliards. En d’autres termes, si nous n’avions pas eu à payer ces 1142 milliards d’intérêts, nous n’aurions pas eu à emprunter 913 milliards d’euros, et nous aurions pu également rembourser les 229 milliards d’euros de dette publique de 1980. La dette n’existe que parce que nous empruntons à des investisseurs institutionnels (assurances, banques, etc) qui s’engraissent sur notre dos !  » [1]
Le banquier Michel Pébereau, actuellement patron le plus influent de France, était conseiller technique auprès du ministre de l’économie et des finances, Valéry Giscard d’Estaing, lors de la promulgation de la loi déterminante du 3 janvier 1973.

Bientôt le marché transatlantique ? Mais où va-t-on ?

En avril 2006, la commission du commerce international du Parlement européen a proposé la mise en place d’un « marché transatlantique libre d’entraves » à l’horizon 2015. En avril 2007, on apprenait la création d’un Conseil économique transatlantique.
Dans la résolution du 26 mars 2009 du Parlement européen, on peut lire les passages suivants : « estime que le nouvel accord devrait créer un organe de consultation et de coordination systématiques de haut niveau pour la politique étrangère et de sécurité ; … ; suggère que ce mécanisme soit nommé le Conseil politique transatlantique  ; … ; se félicite de la décision du Conseil européen de décembre 2008 de renforcer le partenariat stratégique entre l’Union européenne et l’OTAN  ».
Lors de son séjour aux U.S.A. en avril dernier, Jerzy Buzek, le président du Parlement européen, a inauguré le bureau de liaison du Parlement européen avec le Congrès, première marche vers la création d’une Assemblée transatlantique.
Le 6 juillet dernier, le groupe PPE du Parlement européen, a de nouveau appelé à la mise en place d’un marché transatlantique.
Recevant le prix Charlemagne en 1950, le comte Richard Nikolaus de Coudenhove-Kalergi, l’un des « pères » fondateurs de la construction « européenne », a évoqué dans son discours un nouvel Empire mondial, mais aussi l’Union atlantique

Informations données par l’Association pour une Constituante.
Site internet : http://www.pouruneconstituante.fr/

Contacter le cercle local de Guéret :
- par courrier : M. John Groleau, B.P. n°9, 23 000 St Feyre ;
- par e-mail : cercle.gueret@laposte.net ;
- par téléphone : 06 31 87 37 32


[1Extrait de la note de lecture n°28 du groupe République ! : http://www.le-groupe-republique.fr/


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko