Appel aux élus du peuple par André Bellon, ancien Président de la Commission des Affaires étrangères de L’Assemblée nationale

lundi 20 août 2012
par  J.M.

Appel aux élus : défendons la démocratie !


***


J’ai été parlementaire pendant 12 ans. J’ai été membre, puis Président de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

J’ai vu la manière dont les dirigeants de toutes tendances utilisaient la stratégie du mensonge pour étouffer par avance toute résistance et ainsi faire passer peu à peu les dénis de démocratie. Ainsi, ils prétendaient que l’Acte unique de 1986 était un simple traité technique ; ainsi ils affirmaient que le traité de Maastricht ou la ratification de l’Organisation Mondiale du Commerce n’attentaient pas à la souveraineté populaire.

Le même processus continue aujourd’hui. Avec les derniers traités (MES et TSCG dit Pacte budgétaire), les peuples et leurs élus, qui ont déjà été dépossédés des choix en matière monétaire par le traité de Maastricht, seront désormais dépossédés de tout pouvoir en matière budgétaire. Les nouvelles autorités françaises ont, certes, beaucoup parlé de renégociation du Pacte budgétaire, mais sans jamais évoquer les agressions qu’il contient contre les principes démocratiques.
Bien qu’il contienne d’importants transferts de souveraineté, le nouveau traité en cours de ratification ne sera pas soumis à référendum. C’est la volonté du Chef de l’État qui partage avec les autres dirigeants européens le refus de tout risque de remise en cause. Une nouvelle fois, l’Union européenne se fait sans les peuples. Et contre eux.

La démocratie est née progressivement du droit revendiqué par les peuples de contrôler le budget de l’État. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, adoptée le 26 août 1789 proclame, en son article XIV, que « Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs Représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée. » C’est ce droit fondamental que les dirigeants européens veulent aujourd’hui leur enlever.

Il faut en finir avec un processus qui, de traité européen en traité européen, supprime méthodiquement les souverainetés populaires, dissout même les peuples sans jamais évidemment les consulter. Il faut dire stop aux irresponsables de Bruxelles qui traitent les citoyens et leurs élus d’irresponsables s’ils n’avalisent pas leurs errements. Les seuls critères qui dictent leurs « bons choix » sont des indices économiques qu’ils sélectionnent et utilisent pour justifier leur maintien aux affaires, soi-disant pour résoudre les crises qu’ils ont eux-mêmes créées.

Les élus ne sont que les mandataires du peuple, les représentants des citoyens. Leur mandat ne leur donne pas le droit d’avaliser ces traités. Au nom des principes démocratiques et de la longue lutte historique du peuple français pour sa liberté dont ils sont comptables, je les appelle à les refuser et à faire partout appel au peuple, seul corps social légitime en la matière. Un moyen efficace permettrait de le faire : l’élection au suffrage universel d’une Assemblée constituante en France.

André Bellon


Commentaires

Logo de claude ramin
jeudi 12 juillet 2012 à 15h36 - par  claude ramin

Comment peut-on encore en appeller à "nos représentant(e)s" qui ne nous représentent plus depuis bien longtemps (nous ont-ils d’ailleurs représenté(e)s un jour !) ? Cf. le congrès qui a suivi le vote de mai 2005 ... pour faire rentrer par la fenêtre ce que le peuple avait jeté par la porte...Les élections ne sont que le fondement de l’a-démocratie.

Il ne s’agit pas de changer la société mais bel et bien de CHANGER DE SOCIETE... "On ne régle pas un problème avec le système de pensée qui l’a engendré" disait il y a quelques années un être humain

Aujourd’hui des milliers de salarié(e)s jetés à la rue par un pdg qui "prend de courageuses décisions...blabla" . Quel est son salaire ? Quel est son parachute doré ou autre ? Quels sont les dividendes des actionnaires ? ... Et en même temps le cours de l’action fait un bond à la hausse...

Y’A BASTA ! Il est temps de (re)faire société à travers une démarche sécessioniste pensée et faite par et pour les êtres humains et (re)construire ainsi nos communs. Il est temps de (re)construire nos imaginaires individuellement et collectivement

fraternellement claude aix en provence

Logo de Trazibule
lundi 9 juillet 2012 à 23h03 - par  Trazibule

Bonjour à tous

Un référendum aujourd’hui pour ou contre les traités européens, serait catastrophique.

Ce n’est pas que je sois contre le principe, bien au contraire, mais :

-  Il ne sera pas crédible suite au mépris du référendum précédent, les citoyens auront l’impression d’un piège méprisant.
-  Les partis en feront aussitôt un tremplin publicitaire,
-  les médias joueront le spectacle des petites phrases ou des sondages pour éviter tout vrai débat sous prétexte d’audimat.
-  Une question par oui ou par non conforte la puissance décisionnelle de politiciens qui méprisent la démocratie. Ce devrait être au peuple de rédiger la question elle-même, mieux encore de rédiger plusieurs textes pour ne pas choisir bêtement par oui ou non mais choisir parmi plusieurs projets différents.
-  Vu le taux d’abstention certainement très important, les politiques auront beau jeu de dire, « vous voyez bien que les citoyens s’en moquent, il nous faut donc agir à leur place ».
-  De toute façon la parole des citoyens n’est pas un bulletin de vote oui ou non, c’est des cahiers de doléances et de propositions collectivement élaborée.
-  Un ennemi sournois nous a piégés, caché dans notre poche, l’argent. Les religions avaient mis un Dieu dans notre tête pour mieux nous dominer, les usuriers ont mis l’argent dans notre poche pour nous rendre docile, impossible de les critiquer ou de ne pas les soutenir sans perdre le fruit de notre travail et les moyens de notre subsistance sous cette forme monétaire exigeant la confiance absolue envers ceux qui la gèrent quelles que soient leur conneries.

Fraternité citoyenne de Trazibule

Logo de Un toirsième ami aussi ami de Un ami
samedi 30 juin 2012 à 12h08 - par  Un toirsième ami aussi ami de Un ami

@Deuxième ami.
Bien intéressant votre lien vers Roland Weyl.
Ces 30mns demandent une concentration dans l’écoute !
J’y est remarqué en parallèle des considérations remarquables comme un fléchissement de la réflexion (à mon avis) qui pose question quand aux alentours de la 13eme minute je crois M. Weyl abordé en 10 secondes la question des partis.


Tout à fait autre chose.
J’ai surfé un peu sur votre site, et si vous me permettez cette remarque citoyenne, dans la première page de vos liens favoris j’ai noté la présence d’un lien dit "altermondialiste" qui de mon point de vue constitue un très sérieux problème dans le cadre d’un projet qui se voudrait réellement respectueux du peuple et de sa valeur.

Logo de Un deuxième ami
vendredi 29 juin 2012 à 14h36 - par  Un deuxième ami

@Hervé

Et si on refaisait le coup de la CED*... ?

http://passerellesud.org/Roland-Weyl-une-condition-de-la.html

* Ecouter la conférence de Roland Weyl

Logo de Un ami
vendredi 29 juin 2012 à 13h46 - par  Un ami

C’est très simple Hervé :

Cesser d’en appeler aux "élus" du peuple,
puisque
soit il n’y a en réalité pas d’élus du peuple tant la démocratie a été corrompue (au Parlement, au gouvernement, à la "présidence"),
soit ils ont trahi et persistent à l’évidence à trahir le peuple (si on persiste à croire qu’il y a encore une République et une Démocratie, par amour des illusions...).

Et se constituer peuple souverain !

En se méfiant comme de la peste de ceux qui tenteront de venir castrer le peuple et son intelligence, je parle des soi disant "amis du peuple professionnalisés".

Cordialement.

Logo de Hervé Garan
vendredi 29 juin 2012 à 12h48 - par  Hervé Garan

Bonjour,

Le constat certes oui, nous le connaissons mais que pouvons nous faire concrètement pour "forcer " Hollande pour organiser un référendum concernant les traités Européen ?

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko