Chronique radio : Vive la liberté ! N°10 - Novembre 2013

lundi 11 novembre 2013
par  Association pour une Constituante

Nous vous proposons ci-dessous la Chronique n°10 de notre émission : Vive la liberté ! Georges Philipenko y est intervenu ce mercredi 6 novembre au cours de l’émission Voix contre oreille sur la situation politique dans notre pays.


Commentaires

Logo de Ana Sailland
mardi 12 novembre 2013 à 07h43 - par  Ana Sailland

Les élus nous trahissent et la solution serait d’élire nos sauveurs ?

Hum hum.

L’intention est bonne et je serais prête à m’y dévouer s’il n’y avait un os dans le pâté.

Il est assez bien caché au fond de notre psyché, car nous sommes formatés à considérer le suffrage universel tel qu’organisé de nos jours comme le recours, ou le pouvoir, ultimes du peuple, qui en réalité ne peut après toute élection que prier le ciel pour que ses élus le respectent. .

S’ensuivent ses larmes.

Comment espérer mieux ?

L’agrégation d’une assemblée constituante n’est pas un processus facile à concevoir, et c’est sur lui que doit se porter notre attention.

Négliger ce point serait mortel.

Obtenir la reconnaissance et la réalisation du projet constituant sera une tâche difficile et hasardeuse dans la nasse tissée par l’Histoire, mais éviter à cette réalisation les pièges qui permirent cette nasse est essentiel. Sinon, à quoi bon ...

La façon dont seront sélectionnés les constituants ne peut se contenter du suffrage universel organisé selon les habitudes néfastes que nous connaissons, ici je fais allusions entre autres aux campagnes modernes qui en aucun cas ne sécrètent honnêteté et intelligence, ni ne permettent au peuple des simples d’être présent et actif.

Car demeurent des questions béantes.

Comment ferez vous pour que ceux-là même qui nous trahissent ne soient pas les candidats médiatisés, donc vainqueurs de l’élection à la constituante ?

Comment ferez vous pour que ma voisine, qui est adorable et très intelligente, puisse participer ?

Comment ferez vous en phase de campagne pour éviter le haut parleur télévisuel qui appartient aux commanditaires des partis scélérats ?

En fait, l’important est de déprofessionnaliser la constituante afin d’éviter que les traitres, oui, c’est ainsi qu’il faut les nommer, y soient..

Pour que la gouvernance s’opère par le peuple et pour le peuple, il est impératif que la constitution soit écrite par le peuple et pour le peuple, et non pas par les VIP de la politique, et non pas par une caste psychosociale qui, au prétexte qu’elle serait plus compétente que les modestes s’autorise à imposer ses vues, son pouvoir, son autisme.

Il y a un effort de réflexion vital à accomplir pour garantir cette déprofessionnalisation et ne se référer qu’au suffrage universel dans le contexte organisationnel présent, c’est aller droit vers une déception dramatique.

Au cours de l’Histoire, si les révolutions échouent, et le printemps arabe nous le démontre une fois de plus, c’est parce que de faux sauveurs arrivent, écartent ceux qui ont affronté les balles, et leur disent :
" nous allons vous sauver, en vous écrivant une belle constitution ".

ça me fait penser au serpent du livre de la jungle ; "Ayez confiance".

Il faut inventer un processus constituant qui évite le piège des faux sauveurs.

La topologie des assemblées délibératives "gigognes" suggérée par Condorcet est une piste de réflexion, mais il y en a d’autres.

Je sais que vous n’aimez pas la plus simple d’entre elles, mais de grâce, évitez le piège de la reconduction de la caste des traîtres.

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko