La double illégitimité

dimanche 25 mai 2014
par  Association pour une Constituante

La double illégitimité


Les résultats des européennes constituent évidemment un séisme, mais rien n’indique que les responsables soient capables d’en tirer une conséquence sérieuse.

Ces résultats posent en effet, de façon particulièrement visible, la question de l’illégitimité :

- Illégitimité du Parlement européen à l’élection duquel la majorité des français refusent de participer.

- Illégitimité de la classe politique dans son ensemble et du jeu politique qui subit une fois de plus un rejet manifeste.

Élection après élection, la démocratie n’est plus qu’un théâtre d’ombres. Élection après élection, les gouvernements en place sont sèchement sanctionnés, les institutions nationales autant qu’européennes vivement contestées, les politiques d’austérité violemment condamnées.

Si le vrai vainqueur des européennes est l’abstention, si le Parti du gouvernement reçoit un tel désaveu, il n’y a pas obligatoirement là la marque d’un désintérêt vis-à-vis de la politique, ni d’attitudes antieuropéennes ; il y a par contre certainement le rejet d’institutions européennes autant que d’un pouvoir national incapables de représenter la volonté populaire, ni même de se préoccuper de ce que pensent les citoyens.

Faute de regarder en face cette réalité, faute d’accepter la remise à plat de la vie politique par l’élection en France d’une Assemblée constituante au suffrage universel, la solution autoritaire s’imposera malheureusement de plus en plus comme la sortie de la crise politique.


Commentaires

Logo de audrey
mardi 17 juin 2014 à 14h22 - par  audrey

Comme d’habitude rien ne va changer ils ne comprennent toujours pas c’est vraiment grave.

Logo de desvouas
jeudi 29 mai 2014 à 11h11 - par  desvouas

Le 25 mai 2014 sera aussi une date symbolique, cette fois il ne s’agit pas d’un effondrement dramatique mais d’un naufrage pathétique ; Certains le craigne, d’autres, comme moi, espèrent que ce sera le point de départ d’une dynamique porteuse, sinon d’espoirs mais tout du moins de nouveauté... l’avènement d’un processus constituant.
La constituante c’est l’idée "alpha", rien à voir avec l’alpha de M. Lordon qui au demeurant est également très intéressant, celle par qui passe la mutation d’un fonctionnement pour le peuple et par le peuple de nos institutions. Je passe ici sur tous les avantages évidents de ce point de passage obligatoire et salutaire pour récupérer tout ce que les prédateurs de tous poils pillent quotidiennement dans notre bien commun.

Mais tout ça ne dit pas comment arriver à la décision de la mise en œuvre de la constituante. Bien sûr qu’il ne faut pas compter sur le petit et grand personnel représentatif politique pour se tirer une balle dans le pied, le genou ou la tête en le décidant ! D’autre part il me semble hors de question que ce même personnel politique, qui serait alors en quelque sorte prier de sortir par la porte, puisse revenir par la fenêtre en investissant le rôle de constituants.
Alors pour tous ceux qui souhaiteraient (encore) essayer, pour le dire de façon triviale, de mettre la niche sur le chien sans violence, il faut maintenant associatier l’abstention à la demande de l’avènement d’une constituante.

En effet quand nous arriverons à 80% d’abstention sur plusieurs scrutins consécutifs, la pseudo légitimité des élus avec 50% de 20 % des inscrits, soit autour de 10% ne tiendra plus et sera remise en cause.
En d’autres termes si le taux d’abstention devenait massif (80 à 90 % ?) ou tout du moins progressait encore de façon très sensible aux prochaines élections, le fait d’avoir associer cette expression du mécontentement général à la demande très précise de la mise en œuvre d’une constituante pourrait peser suffisamment pour que cet objectif devienne une cause populaire et prioritaire.

A ce moment deux choses l’une, soit les représentants du pouvoir politiques et ses serviteurs, notamment les hauts fonctionnaires français ou européens, tomberont "clairement" dans un mode de fonctionnement de type dictatorial (comme le dit le dit M. Mélanchon, une sorte de dictamolle ...) ou le « cause toujours tu m’intéresse ..., mais si tu peux fermer ta bouche c’est encore mieux... » sera officiellement le principal mode de gestion participatif des pouvoirs en place, on peut proposer la démo-crasseuse pour le qualifier, soit il deviendra inévitable d’initier effectivement la mise en œuvre d’un processus constituant permettant de rebattre les jeux et d’envisager le reprise en main de la gestion politique et par voie de conséquence de celle de l’intérêt général par le peuple lui même.

L’abstention devient porteuse d’une programme politique...Il faut être dans un système démocratique (pré démo-crasseux) bien décadent pour en arriver à un tel paradoxe !?

Citoyenne, citoyen, si tu réclame une constituante abstiens toi aux prochaines élections...qui peut être décliné à souhait en fonction du scrutin à venir

Bien que l’abstention quand elle devient massive soit une marque de défiance puissante, il eut été préférable, d’un point vue républicain et citoyen d’associer plutôt le vote blanc à cette demande, si celui-ci eu été comptabilisé comme suffrage exprimé...ce qui n’est toujours pas le cas dans la récente réforme du code électoral.
Cerise sur l’urne...on peut espérer convertir des votes dits "contestataires" en abstentions ... le FN voyant ainsi son électorat se dissoudre suffisamment pour révéler sa véritable composition.

Logo de jean louis
mardi 27 mai 2014 à 17h03 - par  jean louis

soit en effet il y a illégitimité et si la conclusion est que les choses se feront de façon autoritaire , qui donc sera l’autorité ? le pouvoir en place ? certainement pas , le front national à l’occasion de la prochaine présidentielle ? passons , une révolte populaire qui nous ferait un printemps arabe ? nous nageons en plein rêve ! les gens ne sont déjà pas capable de descendre dans la rue pour défendre leurs acquis il me semble plutôt que l’histoire en marche bégaye et qu’il nous faudra aller jusqu’au bout c’est à dire la perte complète de nos acquis (sécurité sociale et le reste ) si d’ici là le front national n’a pas pris le pouvoir pour arriver au même résultat. Vous croyez vraiment que les français sont prêt à s’engager dans une constituante ? l’aphasie ambiante me parait peu de bonne augure et en plus les médias qui sont un réel pouvoir dans une société ou plus de la moitié des français ne sont pas politisés et sont en attente légitime d’être informé sur ce qui se passe dans notre pays et dans le monde au lieu de cela voyez le déroulement de la campagne européenne , démarrage le 16 mai , 2 débats le 16 sur ARTE et un peu plus tard sur France 3 à 22h30 , l’ europe ne mérite pas le prime time , sur France Inter 2 minutes chaque jour dans le cadre du 7/9 et le tour est joué je crois que j’en oublie à peine .On aurait pu s’y prendre 1 mois avant au moins il y a là aussi une question lourde à se poser sur ce que sont devenus les médias ; les courroies de transmission de l’oligarchie en place .

Logo de HADJADJ Robert
mardi 27 mai 2014 à 15h08 - par  HADJADJ Robert

En réponse a Tibbe !

Ne pas voter est un acte anti-civique et comme l’écrit Tibbe, un non-respect de nos anciens qui se sont battus au péril de leur vie pour la République ; sauf que le parlement européen ce n’est pas la République ! Et que voter pour un parlement qui prétend défaire la République une et indivisible c’est justement ne pas respecter nos anciens morts pour que vive la République une et indivisible.
Quand l’union européenne se fonde sur les régions et qu’elle veut imposer sa charte des langue régionale au détriment de la langue de la République, que l’union européenne usurpe la souveraineté du peuple en légiférant des lois qu’elle impose à notre propre pouvoir législatif, quand le parlement supranational de Bruxelles prétend voter les traites en usurpant la souveraineté de notre nation, alors ne pas voter à ce parlement étranger devient un acte hautement patriotique et voter une trahison !

Site web : Robert HADJADJ
Logo de Jim
mardi 27 mai 2014 à 08h14 - par  Jim

Beaucoup d’ewoks et de bisounours, impressionnables et manipulables, peuvent se retrouver de fait serviteurs d’empereurs anciens ou nouveaux. La Force, cher Christian, rend sensible aux détails sous lesquels peut se cacher le côté obscur.

Ainsi, ce ... repose maintenant entièrement entre les mains du peuple et de ses représentants directs... (sic) pose grandeS questionS.

Logo de christian berthier
lundi 26 mai 2014 à 15h14 - par  christian berthier

Une "solution autoritaire" ne s’imposerait qu’en cas de défaite du peuple - et pas seulement électorale. Pourquoi et à qui l’oligarchie politique et économique aurait -elle besoin d’imposer une solution autoritaire ? Parce que sa propre survie et sa rapacité se heurterait à la résistance du peuple qui veut continuer à vivre. Sa "démocratie" lui est le systeme le plus confortable, mais il reste mensonge et illusion. Si la résistance du peuple s’accroit, il faudrait à l’oligarchie accroitre sa répression sur le peuple. Si la "représentation" du peuple ne représente plus ce dernier, elle s’étiole et s’assimile à la classe dirigeante. A la fin, partout, le dernier mot reste au peuple, à l’Espèce. Elle est "la Force" de la Guerre des étoiles. Certes, le façon la plus "civilisée" de résoudre ce problème est la réunion d’une Assemblée Constituante pour laquelle nous nous battons. L’oligarchie s’oppose à toutes forces à la réunion d’une telle assemblée et tenterait de la corrompre comme elle tente de le faire contre les assemblées élues des collectivités locales. L’oligarchie est illégitime car elle prive le peuple des moyens de vivre. C’est pour cela que la tenue de la Constituante repose maintenant entièrement entre les mains du peuple et de ses représentants directs. Ces derniers en ont une conscience croissante...car leur existence est aussi remise en cause ! Encore faut-il qu’ils se plongent dans le combat. La dictature écrase les "corps intermediaires". C’est maintenant qu’il faut resister, demain ce serait plus difficile.
>>>Et ça dépend de chacun de nous, tant qu’il est encore temps !

Logo de lapavana
lundi 26 mai 2014 à 11h09 - par  lapavana

Nous savions que l’abstention serait forte, elle a été modérée à mon sens . Si le FN peut pavoiser, les médias et le journal "leMonde" en particulier, ont contribué largement à sa victoire . en Europe la droite européenne conforte ses élus.
la gauche en France est laminée,elle devra en tirer les leçons.
la droite dite classique paie son flirt avec le FN .
nous allons vers des jours sombres , mais c’est un choix démocratique des électeurs.
Ce qui est douloureux, c’est le plagiat du vocabulaire de Gauche qui est dans la bouche du FN et qui berne les électeurs.

Logo de Edmond Dantès
lundi 26 mai 2014 à 11h02 - par  Edmond Dantès

Bouilli de chat ! La situation, c’est un pays en voie de nazification. Comme en 33, c’est l’arrivisme, l’opportunisme , la lâcheté des "acteurs" de la politique qui nous mènent au gouffre.
Et vous vous voulez refaire la constitution en réunissant les constituants par des élections !!!!!! ?????
Ma Grand-mère disait ", on prend les mêmes et on recommence !". C’est exactement ce que vous voulez faire. Donc, deux ans après votre "constitution" tout est rentré dans l’ordre !
Vous n’avez pas compris que la solution d’un problème ne peut être trouvée par ceux qui on provoqué ce problème !
Que vous défendiez les élections après, pourquoi pas ? A condition de créer du contre pouvoir ; referendum d’initiative citoyenne, procédure de révocation, mandat impératif, mandat non renouvelable, peut-être ?
Mais de grâce, ne laissez AUCUN homme ( ou femme) politique tripatouiller avec leur mains salles dans la conception constitutionnelle, c’est comme si vous appeliez les loubards de Marseille pour écrire une loi sur la sécurité des banlieues !!!
SERIEZ VOUS INCONSCIENTS ??

Logo de Peretz
lundi 26 mai 2014 à 08h05 - par  Peretz

Il est évident que si le vote blanc était pris en compte c’est lui qui aurait écrasé celui des partis politiciens qui sont coupés de la population. Leur bataille pour les premières places est une dérive, un déni démocratique qui prouve une fois de plus la nécessité d’une refonte de nos institutions en faveur des citoyens.

Site web : Doubleelligitimité
Logo de Tibbe
dimanche 25 mai 2014 à 22h57 - par  Tibbe

J ajoute mon cher André , mais je sais que tu l auras compris, que ceux qui s abstiennent de voter n existent pas , l interprétation du message qu ils ont voulu faire passer est sujet à tous les fantasmes , toutes les suppositions. Mon unique interprétation est qu en ne votant pas ils ne respectent pas nos ancêtres ou nos anciens qui se sont battus jusqu à la mort pour que la république, qui nous est si chère, existe.
Seuls comptent ceux qui votent. Et la majorité de ceux là est pour l Europe.

Logo de init6a
dimanche 25 mai 2014 à 22h20 - par  init6a

Ce n’est pas un séisme parce qu’on s’y attendait. Je pensais même que le taux d’abstentionnistes serait encore plus élevé.
En revanche, il est sûr que le gouvernement et sa majorité ne comprendront pas, ne voudront pas comprendre, et continueront en aggravé leur politique de droite : s’ils s’avisaient par miracle de respecter plus les intérêts du peuple, vous n’y pensez pas ! leurs commanditaires, la grande finance, les Etats-Unis, leur couperaient les vivres, les medias à leur service les désavoueraient, ils seraient morts.

Vous imaginez la plupart des députés obligés de pointer à l’ANPE ? vu qu’ils ne savent rien faire ...

Site web : Séisme ?
Logo de Tibbe
dimanche 25 mai 2014 à 22h17 - par  Tibbe

Oooooh. Les raccourcis partisans. D abord. : Si 25 % des électeurs ont en effet signifiés leur rejet de l Europe , il reste 70 % (et quelques) des électeurs qui ont posé leur bulletin pour des partis pro europeen.
ensuite, le FN a commencé à exister avec F Mitterand. Il a ensuite connu des hauts et des bas. Mais ce sont tous les gouvernants depuis cette époque ainsi que tous les députés , censés voter les lois, qui se sont succédés depuis qui sont responsables de la situation dramatique que nous connaissons aujourd hui. Responsables à cause de leur laxisme et de leur lâcheté à vouloir affronter les problèmes et changer les choses. Je trouve gonflés que ce soient ces mêmes qui viennent nous donner ce soir des leçons.

Site web : Opportunisme

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)