Le Peuple Inattendu

jeudi 31 décembre 2015
par  Association pour une Constituante

André Bellon, Anne-Cécile Robert, Le peuple inattendu, Syllepses, 2003, 124 pages. Avec une préface de Claude Nicolet, membre de l’Institut.

Le peuple inattendu

Présentation

Le boulet Le Pen une fois reçu par la conformité plurielle à l’occasion de la dernière élection présidentielle, tout poussait à penser qu’une saine réaction d’analyse et de remise en cause allait se produire ; il n’en a rien été. Engoncés dans leurs certitudes, les responsables politiques français se sont bornés à dénoncer les risques fascistes, recherchant essentiellement dans l’union sacrée contre le Front national leur propre re-légitimation et un label républicain bien peu mérité ; de fait, en feignant d’oublier que le risque qu’ils dénonçaient résultait d’un vote démocratique, ils passaient outre à toute analyse de leur propre rejet par un peuple auquel on interdit d’exprimer une souffrance accumulée sous l’effet de 20 ans de libéralisme débridé. Bien pire, depuis l’élection présidentielle de mai 2002 et les législatives qui l’ont suivie, des recherches semblent en cours pour mieux contrôler, voire orienter les votes : nombre de signatures nécessaires, restriction plus ou moins forcée du nombre de candidats, en particulier par un financement public des partis politiques plus sélectif, renforcement de la bipolarisation par le scrutin majoritaire… Les évolutions évoquées en matière d’institutions politiques sont fortement marquées par la crainte qu’a de plus en plus la classe dirigeante devant le suffrage universel. Au delà de la France, l’espace européen qui se construit est globalement marqué par un endiguement de la volonté populaire : parlements bridés, concurrencés par de nouvelles instances au fonctionnement lointain et aux responsabilités floues - telle la convention sur l’avenir de l’Europe qui prépare le prochain traité européen -, citoyens sommés de se reconnaître dans une société civile où se mêlent associations progressistes et lobbies de toute sorte (patronaux, sectaires…) . De même, au niveau international, les institutions qui prennent les décisions demeurent complètement hors de portée des citoyens (Fonds monétaire international, Banque mondiale, Organisation mondiale du commerce…). Pourtant, elles sont les pourvoyeuses en chef des inégalités sociales constatées et de la violence d’un ordre économique qui met la planète à sac en rançonnant les pauvres. C’est une véritable crise de civilisation qui se creuse sous nos yeux : elle met en question les fondements et la légitimité de l’exercice du pouvoir. Cette époque - qui retourne vers le Moyen Age en TGV - a, de fait, un caractère réactionnaire. Il est plus qu’urgent de dénoncer clairement cette régression vers des pratiques d’Ancien Régime et de réagir en remettant la démocratie à l’endroit. Car la rupture avec l’ordre dominant ne pourra se faire qu’au nom de la souveraineté populaire.

Lire l’introduction : Ou comment on retourne vers le Moyen Âge en TGV

.

Commentaires

Logo de Steve
samedi 11 juillet 2015 à 18h59 - par  Steve

Il s’agit ici d’un livre fort intéressant que j’ai pu m’offrir grâce à une promotion sur les livres. Les gens prennent de plus en plus la citoyenneté à la légère et c’est la somme de nos renoncements qui permet l’émergence de système dont personne ne veut. Rien que par le fait que ce livre met un coup de pied dans la fourmilière, le recommandent chaudement même si je ne partage bien évidemment pas toutes les idées de l’auteur.

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko