Poster un commentaire à la suite de l'article...

dimanche 28 février 2016
par  Association pour une Constituante

La présidentielle n’est pas la solution, elle est le problème !

Une de plus !
Depuis 1965, date de la première élection présidentielle, on ne compte plus les candidats qui ont déclarés vouloir redonner le pouvoir au peuple, se situant peu ou prou dans la filiation du fameux « coup d’Etat permanent » de François Mitterrand, puis de son slogan de campagne : « (...)

En réponse à...

Logo de bertre
lundi 29 février 2016 à 10h12 - par  bertre

Tout à fait d’accord ! On n’en finirait pas de décortiquer le régime présidentiel et tout ce qu’il traine de stupidité. Pratiqué dans le pays qui a inventé la laïcité, il vient, par un transfert psychologique collectif, rechercher un sauveur d’onction surnaturelle, recherche non basée sur la raison mais sur la surabondance d’idiotisation médiatique (fantasia chez les ploucs !). Etrange conception de la laïcité !
Pour autant, il ne faut pas se voiler la face. Le système a été adapté, voire orienté, par le néolibéralisme, car il est un carcan institutionnel ou la seule raison qui triomphe est celle de la puissance financière et médiatique, la seconde étant au service absolu de la première.
Il est une autre caste que le système arrange, c’est celle des hommes politiques. L’homme politique moderne est d’une nature qui lui interdit de travailler, de produire une œuvre manuelle ou intellectuelle dont l’exécution aboutit à un bien ou un service. Lui, sa fonction c’est d’exercer le POUVOIR et, autant que faire se peut, toute sa vie. Alors l’électoralisme et ses petites magouilles tactiques devient l’activité principale. La recherche du bien commun, de l’intérêt général, est confié au parti politique auquel on est rattaché (au gang auquel on appartient, en quelque sorte). Le souci de sa réélection devient obsessionnel et comme une grande partie de son avenir est entre les mains de cet "homme providentiel" de ce "messie", alors on lui passe tous ses caprices, ses insomnies au terme desquelles il refond la nation, ses maitresse savamment médiatisées (Louis XIV affichait les siennes, pourquoi pas moi ? Peut être que, moi aussi, je descends de Mahomet !!!!!)
Et tout cela, bien sur, au grand bonheur des oligarques néolibéraux qui fournissent l’argent pour bâtir cet immense cirque et qui, bien évidemment, comme tous ceux qui paient les autres se considèrent comme les patrons.
Je suis d’accord avec cet article, mais je le complète :
Il faut démanteler le système présidentiel.
Il faut interdire aux partis politiques d’exercer des pouvoirs républicains.
Il faut détruire le système néolibéral.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)