Les dérapages des prix Nobel

mercredi 1er août 2018
par  Etienne Tarride, Tribune libre

Une idée exprimée dans le Journal du Dimanche du 24 Juin par Jean Tirole, professeur au MIT et partisan déterminé d’Emmanuel Macron mérite d’être décryptée.

Elle est vertigineuse.

Jean Tirole répond à la question :" Que pensez vous du plafonnement des indemnités prud’homales ?" :

Réponse : " Du bien. Le droit français a donné au juge prud’homal le droit d’appréciation sur les licenciements. C’est une mission impossible qui aboutit à des décisions aléatoires et souvent économiquement non fondées. Un juge, même intègre et compétent, n’a pas l’information nécessaire pour se substituer au dirigeant d’entreprise afin de juger de la légitimité des licenciements économiques."

Monsieur Tirole sait, je l’espère, que les juges ont le droit de déterminer lequel des conjoints est responsable d’un divorce, combien de temps il faut priver de liberté un homme ou une femme qui a commis un délit, qui est propriétaire d’un immeuble ou d’un terrain.Il est fondé à dire si un testament est valable, et même, dans certain cas, si un malade doit survivre. En revanche, il ne saurait se substituer au dirigeant d’entreprise.

Il est parfaitement clair que l’idée qui sous-tend cette affirmation est que l’économie est chose trop sérieuse pour être soumise à la Loi et à ceux qui l’appliquent. Telle est bien d’ailleurs la signification réelle des deux "Lois travail" d’Emmanuel Macron, Je dis bien des deux puisque la Loi qu’on a fait endosser à Mme El Khomry a été conçue par le Ministre de l’économie de l’époque.

Puisque ces gens nous répètent que l’économie est aujourd’hui l’essentiel de la politique, combien de temps faudra-t-il pour qu’ils nous disent :" Le droit Français a donné au citoyen le droit d’élire ceux qui dirigeront le pays, c’est une mission impossible qui aboutit à des décisions aléatoires et souvent économiquement non fondées" ?

Post Scriptum d’André Bellon

Je me demande, sans aucune partialité et comme je l’avais déjà fait ( voir https://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article714 ), pourquoi les mathématiciens médiatiques sont parfois si stupides, et surtout si irrationnels.


Commentaires

Logo de Cordiez Daniel
mercredi 1er août 2018 à 14h45 - par  Cordiez Daniel

Curieux d’ailleurs que ce "grand" économiste ne fasse pas la distinction sur la nature des licenciements.
La loi instaurant le plafonnement des indemnités prud’homales ne porte pas sur les licenciements "économiques" en tant que tels mais sur les licenciements abusifs !

On a déjà pu assister dans des prestations télévisées à cette confusion, sans doute volontaire, afin s’appuyer la démonstration que, face à des difficultés économiques, l’entreprise doit disposer de facilités supplémentaires pour débaucher ! Ce qui suppose que ça lui coûte moins cher, et qu’elle puisse par avance en estimer la conséquence financière !!!

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko