Plus de 170 économistes allemands appellent la population à s’opposer à l’union bancaire

mardi 10 juillet 2012
par  Association pour une Constituante

Nous nous sommes assez souvent plaints de voir le consensus quasi obligatoire autour de la politique économique, particulièrement celle qui émane des traités européens. Nous protestons toujours contre cette pensée quasi mystique qui consiste à dire "C’est européen, donc c’est bien". Nous trouvons donc intéressant de voir enfin se développer un débat contradictoire sur ces questions. Les rencontres déconnomiques à Aix en Provence en ont été une belle illustration.
On trouvera donc particulièrement intéressant de voir la contestation qui fleurit chez nos voisins allemands. 172 économistes y ont signé un manifeste contre le dernier traité. Leur texte, auquel a déjà répondu un contre manifeste, est publié ci-dessous. Il montre que, désormais, la vérité révélée n’est plus d’actualité en matière économique et en matière européenne et que le débat démocratique redevient indispensable pour toute sortie pacifique de la crise.

***


Manifeste des économistes allemands


Chers compatriotes, les décisions que la chancelière s’est vue contrainte de prendre au dernier sommet des États de l’UE, ont été mauvaises".

"Nous, économistes issus des pays germanophones, voyons le pas vers l’union bancaire, qui signifie une garantie collective pour les dettes des banques de l’euro-système, avec une grande inquiétude", expliquent les économistes, dont le chef de l’institut de recherche économique "IFO" et professeur à l’université de Munich Hans-Werner Sinn.

Des pertes colossales sont prévisibles

"Les dettes des banques sont presque trois fois plus importantes que les dettes souveraines et se situent dans cinq pays en crise. Elles sont de l’ordre de plusieurs milliards d’euros. Les contribuables, retraités et épargnants des pays solides de l’Europe ne doivent pas être tenus responsables de ces dettes, d’autant plus que des pertes colossales dues au financement des bulles économiques inflationnistes dans les pays du Sud sont prévisibles".

***


Les scientifiques doutent par ailleurs que les garanties assumées par chaque État européen soient réellement limitées, comme c’est prévu dans les traités. Ils mettent en garde contre "la majorité structurelle" des "pays de la dette".

Pression des pays de la dette

"Si les pays solides approuvent la mutualisation de la responsabilité pour les dettes bancaires de façon générale, il seront sans cesse soumis à des pressions pour faire augmenter les garanties et assouplir les conditions d’octroi de l’aide", prédisent les chercheurs.

Une garantie européenne des dettes bancaires ne sauvera ni l’euro, ni l’idée européenne, estiment-ils dans la lettre. Au contraire, ce mécanisme créera de "la discorde avec les voisins".

***


La lettre se termine par un appel aux citoyens allemands pour faire passer le message auprès des députés du Bundestag.

"Nos élus doivent savoir quels dangers menacent notre économie".


Commentaires

Logo de Etienne tarride
mardi 10 juillet 2012 à 08h10 - par  Etienne tarride

Je suis évidemment d’accord sur le fait qu’il est essentiel que les questions relatives à l’Euro et à l’Europe puissent enfin être posées et débattues.

J’irai même un peu plus loin.

Il m’apparait personnellement normal et sain que des pays Européens riches aident des pays en difficulté. je ne vois d’ailleurs pas pourquoi ce principe s’arrêterait à l’Europe.

Ce que nous devrions enfin tous constater est que le mécanisme fondamental mis en place par Monnet et Schumann puis aggravé par d’autres, je pense à Delors,Giscard, Mitterrand et Sarkozy montre aujourd’hui ses limites. Les Allemands se rendent compte qu’en payant pour la Grèce en 2012 ils ne feront pas seulement un geste naturel de solidarité. Ils s’engageront, du fait des institutions communautaires dans un processus irréversible. Ils savent qu’ils s’engageront à soutenir sans en avoir le choix d’autres nations si la nécessité s’en fait sentir. Sans en avoir le choix, là est l’essentiel. Sans en avoir le choix du fait du précédent. Là est le piège. L’Europe de Bruxelles est un piège à deux mâchoires, la commission et la Cour de Justice. Ce qu’on appelle pompeusement, et sans savoir de quoi on parle "L’état de droit" implique l’application systématique du précédent.

Mon raisonnement conduit inéluctablement à une constatation déjà faite pat Jean Pierre Chevènement et Nicolas Dupont Aignan, les mécanismes mis en place par la conception Monnet Schumann empêchent et empêcheront les pays d’Europe de continuer à nouer des relations de solidarité.

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko