Contre la fermeture du Val de Grace, lettre à Monsieur le Président de la République

jeudi 25 décembre 2014
par  Laurent Loty

Lette Adressée à Monsieur le Président de la Republique

La pétition https://www.change.org/p/monsieur-le-président-de-la-république-ne-fermez-pas-l-hôpital-du-val-de-grâce?recruiter=49041162&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

sera remise à :

Monsieur le Président de la République

Ne fermez pas l’Hôpital du Val-de-Grâce !

Le Gouvernement s’apprêterait à fermer le Val-de-Grâce. Hôpital de renommée internationale, le Val-de-Grâce est depuis la Révolution le fer de lance de la médecine militaire et aujourd’hui également de la médecine civile.

L’argument budgétaire ne peut suffire ! Si la médecine militaire mérite une restructuration, le Gouvernement doit reconnaître que les hôpitaux militaires ont déjà fait beaucoup. Le Val-de-Grâce a donné l’exemple dès 2012 en formant, avec l’hôpital Cochin, le premier Groupement de coopération sanitaire entre deux hôpitaux, militaire et civil.

Rappelons-le, hôpital militaire de réputation nationale et internationale, le Val-de-Grâce n’en est pas moins un hôpital de proximité. 87% des patients sont franciliens et parmi eux plus de la moitié viennent des arrondissements limitrophes.

Monsieur le Président, l’avenir de l’hôpital du Val-de-Grâce est entre vos mains. En signant cette pétition, nous souhaitons vous dire combien nous tenons à cette institution prestigieuse. S’attaquer au Val-de-Grâce, c’est fragiliser les troupes françaises engagées en opérations extérieures, c’est abattre un symbole de la République.

Monsieur le Président de la République, nous comptons sur vous pour refuser ce projet de fermeture insensé.

Florence BERTHOUT
France


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko