Poster un commentaire à la suite de l'article...

vendredi 21 août 2009
par  Association pour une Constituante

Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation actuelle où la quasi totalité des élus soutient des positions contraires aux souhaits de la très large majorité des citoyens, comme on l’a vu avec le mépris (...)

En réponse à...

Logo de schmilblick 2016
lundi 2 mai 2016 à 14h42 - par  schmilblick 2016

je lis les diverses idées et propositions des différents commentaires :

Renversement de l’ancienne constitution par une nouvelle, nouveaux candidats, nouveaux constituants, domination de la majorité du peuple sur les minorités qui n’auraient pas droit d’exister ou presque. Voulez-vous encore d’une Révolution sanglante ou de velours ? Il faudrait tout de même apprendre des leçons du passé.

Certes, les minorités actuelles qui nous gouvernent dans notre démocratie strictement représentative se trouvent plutôt dans l’ "upper-room" qu’au bas du pavé, il me semble.
Alors avec la souveraineté du peuple majoritaire sur les minorités, êtes -vous bien sûrs que la donne ne sera pas juste un inversement du pouvoir en lui laissant tout autant la possibilité d’abus de pouvoirs décisionnels contre l’intérêt majoritaire et les besoins élémentaires communs à une vie plus sereine avec les autres ? Ne vaudrait-il pas mieux inventer un système qui contrôle le pouvoir des représentants, qui nous ont amener à de telles situations depuis plusieurs décénnies ?
Justement par des personnes de la population, soit initié, soit tiré au sort et volontaire de manière non permanente (trois ans ou six maxi ) ? Les abus de pouvoir éventuels des représentants ne relèvent t-ils pas d’une classification ( financière, hiérarchique, concurrence inéquitable, précarisation ou immobilisation constantes de l’emploi selon que l’on fait partie de la minorité du bas- dangereusement croissante - ou du haut du pavé ) très précise à présenter à tout contrôleur/euse ou candidat(e) en plus de son inscription dans la nouvelle Constitution ?
le projet avec des objectifs humanistes, anti-discriminatoires ( donc aussi antiracistes) environnementaux et socio-économiques ne sont-ils pas plus importants que l’héroïsation des candidats ?
Les contrôleurs/euses ne pourraient-ils pas être plus efficaces en s’appuyant résolument sur cette charte de manière réfléchie et déterminée, notamment dans le milieu du travail ?
Car la crise actuelle n’est-elle pas autant systémique qu’éthique ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)