Poster un commentaire à la suite de l'article...

vendredi 21 août 2009
par  Association pour une Constituante

Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation actuelle où la quasi totalité des élus soutient des positions contraires aux souhaits de la très large majorité des citoyens, comme on l’a vu avec le mépris (...)

En réponse à...

Logo de Ana SAILLAND
vendredi 17 février 2012 à 13h34 - par  Ana SAILLAND

vendredi 17 février, vers 13 heures

Par Ana Sailland -> ana.public arobase live.fr

Bonjour

Que la question se pose est déjà bon signe.
La question : "élection des constituants" suppose plus ou moins qu’il y a des candidats. Déjà là peut être un piège résident dans la qualité de leur motivation.
La question est donc déjà décideuse en quelque sorte.
Pour revenir à la racine, un autre question, plus neutre :
"Mode de rassemblement des constituants ?"

Je ne vais pas y répondre.
Par contre, esquisser un cahier des charges de la constituante me semble sain.
Fatalement mêlé/métissé du cahier des charges de la constitution.

J’imagine que :

La constitution doit préserver la vie sur terre, puis l’espèce, puis les citoyens dans leurs droits fondamentaux, qui sont :
La liberté ( de contribuer )
Un égal droit à la différence, à l’expression, à l’engagement, à l’outil institutionnel
Le pouvoir d’être fraternel et solidaire
Le pouvoir recevoir assistance quand c’est possible et nécessaire.

Nous savons que ces droits et le projet biologique amont sont bafoués, pour des raisons systémiques, mais aussi du fait d’égoïsmes individuels ou collectifs, mais aussi du fait d’une passivité citoyenne, désespérée, impliquée par nos structures et en particulier par le verrouillage du pouvoir de décision.

La constitution doit donc d’une part exprimer un projet, une intention, d’autre part installer des garde-fous contre les susdites perversions de la prétendue démocratie présente.

Et contre la perversion des individus (pas tous) qui à un instant ou à un autre sont en charge d’une fonction publique.
Ce point là est essentiel pour le cahier des charges de l’assemblée constituante :

Aucun des constituants ne doit avoir détenu un pouvoir politique ni occupé une charge de la haute administration.
Aucun des constituants ne doit détenir un pouvoir politique ni occuper une charge de la haute administration.
De tels pouvoirs et charges doivent être interdits à jamais aux constituants.

C’est là une condition nécessaire de protection contre la reconduction d’un système porteur de dysfonctionnements en son essence.
Car ceux là même qui aiment le pouvoir, s’ils participent à la constituante, tenteront fatalement, inconsciemment ou pas, de la façonner en fonction de leur désir, qui souvent est compulsif.

Par ailleurs, il serait bon de limiter la densité des détenteurs du pouvoir financier.

Par ailleurs, il serait bon de limiter la densité des animateurs de partis majeurs.

Par ailleurs, il serait bon de limiter la présence de ceux qui sont souverains en l’actuel empire médiatique.

Et la liste est encore longue des garde-fous nécessaires. Longue et trop longue, qui pourrait conduire à un ostracisme extrémiste, dont je me garde.

Cruelle est presque alors la question nouvelle :
comment faire en sorte que la constituante ne soit pas "noyautée", sans toutefois se priver de compétences remarquables, sans toutefois pratiquer un ostracisme volontaire ?

Qu’en pensez vous ?

ana.public arobase live.fr

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)