Poster un commentaire à la suite de l'article...

samedi 12 janvier 2013
par  Cercle de Nantes

Aéroport Notre Dame des Landes- Lettre de doléance du cercle Nantais de l’Association pour une Constituante au Président de la République

Nantes, le 20 Décembre 2012
Le Cercle Nantais de l’Association pour une Constituante Siège social : Chez M, Daniel LEPAGE 23, rue du Château 44000 NANTES www.pouruneconstituante.fr/ à Monsieur le Président de la République Palais de l’Elysée 55, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 (...)

En réponse à...

Logo de HADJADJ Robert
samedi 12 janvier 2013 à 21h29 - par  HADJADJ Robert

La prospective stratégique du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes ne pouvait être évalué que dans le cadre d’un Commissariat général du Plan.
La planification française du commissariat au plan, est indicative et incitative, à la différence de la planification soviétique. Le Commissariat général du Plan (CGP) s’appuie sur deux organismes de prévision : l’Insee et la SEEF (Service des Études Économiques et Financières du Ministère des Finances).5
Plusieurs éléments font de la planification française une expérience originale. Elle constitue l’aspect le plus singulier de l’action de l’État pour domestiquer le marché. Se bornant à donner des objectifs quantitatifs ou qualitatifs définis d’un commun accord entre les partenaires sociaux, le plan tente d’orienter les investissements dans les secteurs prioritaires pour la croissance.
Le Commissariat au plan, déjà plus national mais « régional sous Mitterrand, fut bazardé par le premier ministre Dominique de Villepin.
Contrairement à la France, l’Allemagne n’a jamais renoncé à la notion de Plan « national » ; ce qui pourrait expliquer l’importance du différenciel économique et social entre nos deux économies.

En quoi consistait le rôle du Commissariat général du plan ?
Dans le dispositif français de préparation des décisions gouvernementales, le Commissariat remplit une fonction particulière : il anime l’analyse prospective et stratégique ; il favorise la concertation socioprofessionnelle et la réflexion interministérielle, et organise l’évaluation des politiques publiques. Pour atteindre ces objectifs, le Commissariat recourt à la même méthode depuis sa création : il réunit des résultats de recherche, d’études et d’expertises et les met en discussion au sein de commissions ou de groupes de travail. Relations qui se nouent entre les universitaires et les acteurs économiques et sociaux dans le cadre des commissions du Commissariat général du Plan.
Robert HADJADJ
Cercle de Montpellier pour une Constituante.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)