"Rythmes" scolaires : un débat national piloté par l’Institut Montaigne de Claude Bébéar ?

vendredi 18 juin 2010
par  John Groleau

Luc Chatel a installé le comité de pilotage de la conférence nationale sur les "rythmes" scolaires le lundi 7 juin 2010. Ce comité a deux coprésidents : Odile Quintin et Christian Forestier. Il est intéressant de constater que Christian Forestier n’est pas simplement administrateur général du Conservatoire national des Arts et Métiers comme le présente le Ministère de l’Éducation nationale, mais aussi membre du Comité directeur de l’Institut Montaigne. Cet institut a consacré depuis quelques temps de nombreux articles sur l’éducation.
Le président de cet institut est Claude Bébéar et on peut également remarquer la présence de Nicolas Baverez dans le Comité directeur de l’Institut Montaigne.
Dans le portrait de Claude Bébéar fait par lexpansion.com le 28/04/95, on peut y lire le passage suivant : “Son catholicisme pratiquant, version traditionaliste, qui le pousse - avec son ami Didier Pineau-Valencienne, PDG de Schneider - à accepter même les invitations du centre Garmelle tenu par l’ Opus Dei (ndlr : [1]), peut expliquer ces élans”.
Contrairement à ce qu’annonce le site de l’Institut Montaigne, ce dernier est tout sauf un organisme indépendant, avec une orientation parfaitement claire comme l’illustre sa proposition de supprimer l’âge légal de départ à la retraite.


Septidi 27 Prairial an CCXVIII

P.S. : l’Institut Montaigne a déjà été évoqué dans l’article "Bientôt un impôt européen ?" L’Institut Montaigne : des mauvaises idées pour demain...


[1] Article de François Normand, La troublante ascension de l’Opus Dei, dans le Monde diplomatique de septembre 1995.


Commentaires

Logo de J.G.
vendredi 25 juin 2010 à 07h54 - par  J.G.

La Fondation Saint-Matthieu est coprésidée par Claude Bébéar.

Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

Trouvez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>REJOIGNEZ - NOUS

Demandez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel direct pour changer le jeu politique

JPEG - 11.2 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1848-1946

JPEG - 2.6 ko
L’ASSOCIATION POUR UNE CONSTITUANTE sur Facebook