1000 articles pour un volcan, aucun pour une élection constituante !

lundi 29 novembre 2010
par  Association pour une Constituante

Il fallait vraiment chercher, le samedi 27 novembre, pour savoir que les électeurs islandais étaient appelés à élire leur Assemblée Constituante.

523 citoyens s’étaient portés candidats pour être membres d’une assemblée de 25 à 31 constituants élus au suffrage universel direct et représentant les 320000 habitants de l’île.

Une première pour les islandais qui s’étaient contenté de « déroyaliser » la Constitution danoise après la déclaration de leur indépendance en 1944.

On avait presque oublié l’effondrement économique de l’île, l’année qui a suivi le krach boursier de New York en 2007 et la faillite des trois principales banques islandaise en défaut de remboursement de leurs clients britanniques et hollandais.
S’en étaient suivis une chute du niveau de vie de la population, la nationalisation de ces banques, de nouvelles élections générales, la succession de gouvernements à majorité gauche-vert et d’interminables négociations avec les institutions bancaires internationales.

Tout cela sans pour autant satisfaire les citoyens islandais qui se prononcèrent par referendum contre tout remboursement des dettes des banques dont les dirigeants étaient poursuivis pour fraudes et enrichissement illicites.

Plusieurs thèmes sont maintenant proposés au débat des constituants, correspondant aux sujets les plus fréquemment évoqués, même si cette Assemblée Constituante peut aussi se saisir de thèmes supplémentaires.

En particulier, seront soumis à la décision de cette Assemblée :
- les bases de la constitution islandaise et ses concepts fondamentaux ;
- l’organisation des branches législatives et exécutives et les limites de leurs pouvoirs ;
- le rôle et la place du Président de la République ;
- l’indépendance de la magistrature et leur surveillance des autres détenteurs de pouvoirs gouvernementaux ;
- les mesures pour les élections et les circonscriptions électorales ;
- la participation des citoyens au processus démocratique, y compris l’organisation de référendum, y compris un référendum sur une loi constitutionnelle ;
- le Transfert des pouvoirs souverains aux organisations internationales et conduite des affaires étrangères ;
- les affaires environnementales, y compris la propriété et l’utilisation de ressources naturelles.

Il s’agit donc de l’élaboration d’un nouveau contrat social et, pour un tel objectif, il faut, ce que beaucoup, ici, semblent ignorer, la participation de toute la nation.

Aujourd’hui où, partout en Europe, les parlements sont soumis aux chantages d’institutions essentiellement soumises aux intérêts financièrs pour voter des plans de rationnement des populations et de pillage des fonds sociaux et publics, où on donne de plus en plus le pouvoir à ceux qui amplifient les dégâts en profitant d’un système de privilèges et d’inégalités, cet évènement indique, une fois encore, que seule la souveraineté du peuple permettra de trouver une issue politique à la crise économique et sociale.

Pas étonnant, alors, que l’affirmation de ce principe par les Islandais se heurte à un profond silence.


Commentaires

Logo de J.G.
samedi 29 janvier 2011 à 01h26 - par  J.G.

Le 09/06/92, M. Mélenchon déclarait au Sénat que "Si j’adhère aux avancées du Traité de Maastricht en matière de citoyenneté européenne, bien qu’elles soient insuffisantes à nos yeux, vous devez le savoir, c’est parce que le plus grand nombre d’entre nous y voient un pas vers ce qui compte, vers ce que nous voulons et portons sans nous cacher : la volonté de voir naître la nation européenne et, avec elle, le patriotisme nouveau qu’elle appelle " , tout en rajoutant que "Maastricht est un compromis de gauche" . Le 20/06/06, il lançait un appel avec Oskar Lafontaine pour la mise en place d’un "processus constituant européen".

Extrait de l’article publié par Le Canard Républicain, M. Mélenchon, souhaitez-vous une Constituante européenne ou française ?  :
http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article395

Salut et Fraternité.

Logo de Louis StO
lundi 13 décembre 2010 à 10h38 - par  Louis StO

Tu as entièrement raison, sauf pour le Front de Gauche et Mélenchon qui propose dans son programme une constituante.

c’est sur son Blog de que j’ai pu voir l’adresse de ce site.

J’ai même entendu sur C dans l’air que c’est grâce au FMI que les Islandais pouvaient relevé la tête, c’est peut être le FMI qui à demandé de laisser les banques faire faillite....

Logo de Denis Collin
vendredi 3 décembre 2010 à 19h59 - par  Denis Collin

Cet article est reproduit sur le site de la Sociale.

Site web : La Sociale
Logo de Pierre Petitgas
mardi 30 novembre 2010 à 10h02 - par  Pierre Petitgas

Force est de constater que même "l’opposition" française est d’une discrétion exemplaire en ce qui concerne toute remise en question de ce régime de privilèges qu’aucun de nos politiques ne souhaite la remise en cause pour mieux en profiter en cas de prise de pouvoir... Tant que notre monnaie (n’est ce pas le premier bien public en matière d’économie) sera abandonnée aux mains d’intérêts privés, tant que nos banques ne seront pas nationalisées, aucune autre issue ne peut être envisagée dans cette folle fuite en avant que l’écroulement de ce lamentable château de cartes qu’est désormais le système d’économie marchande à tout va, qui est une course effrénée vers toujours plus de privilèges pour seulement quelques uns sur le dos de tous les autres.

Logo de Traban vicit
lundi 29 novembre 2010 à 20h48 - par  Traban vicit

Effectivement, l’info est bien cachée, je viens de la découvrir à l’instant en feuilletant le blog de Melenchon où quelqu’un a laissé un lien menant chez vous.

Dire que l’info est cachée n’est pas trop fort : j’écoute régulièrement la radio (les stations de radiofrance presque exclusivement) et, surtout, m’informe sur le web, mais rien nulle part. Je ne doute pas que, si j’avais la télé, les "différents" JT des "différentes" chaînes m’en auraient probablement causé...

Merci à vous.

Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

Trouvez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>REJOIGNEZ - NOUS

Demandez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel direct pour changer le jeu politique

JPEG - 11.2 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1848-1946

JPEG - 2.6 ko
L’ASSOCIATION POUR UNE CONSTITUANTE sur Facebook

Constituants, comment les élire ?

Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions. *** Il est interdit (...)

Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)

Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)

Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)

La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)

Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)

De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)

Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)