Présentation de l’Association

vendredi 22 mai 2009
par  André Bellon

Qu’est-ce que l’Association pour une Constituante ?

- Promouvoir l’idée d’une Constituante dont les constituants seraient élus au suffrage universel .

- Contribuer à l’élaboration de cahiers d’exigences des Citoyen(ne)s devant servir de base de travail pour l’Assemblée élue.

- Proposer des modalités concernant le processus de désignation d’une Assemblée Constituante qui répondent à l’exigence d’une réelle légitimité populaire et démocratique dépassant les clivages et appareils politiques actuels.

Association pour une Constituante

13 rue du Pré saint Gervais 75019 Paris

www.pouruneconstituante.fr, pouruneconstituante (at) yahoo.fr


Êtes-vous choqué du mépris que manifestent les partis politiques au pouvoir vis-à-vis de la volonté populaire ?

Êtes-vous offensé du non respect de votre choix affirmé souverainement le 29 mai 2005 contre le traité constitutionnel européen ?

Êtes-vous exaspéré par la dérive aristocratique et antidémocratique d’un pouvoir sans contrôle ?

La règle du jeu politique est devenue illisible, sauf par quelques privilégiés qui la tournent à leur profit. La souveraineté populaire, le respect des droits de l’homme et du citoyen, pourtant affirmés dans les principes même de nos institutions, ne sont plus que des vains mots.

Les partis principaux, unis en la matière, ne parlent de redonner la parole aux citoyens que lorsque la chose ne gêne en rien le fonctionnement d’un système institutionnel et politique déconnecté de la vie réelle. La construction européenne n’est désormais qu’un instrument détruisant toute vie politique et imposant un libéralisme sans frein et sans opposition.

Voulez-vous travailler à la réappropriation par les citoyens de la vie politique et de la chose publique ?

L’Association pour une Constituante s’est constituée face à ces mépris, à ces dérives, face aux remises en cause de tous les acquis démocratiques conquis au cours des siècles. La Constituante est un symbole démocratique rassembleur. Elle est destinée à permettre au peuple de se réapproprier la vie politique, en particulier en remettant à plat les règles d’un jeu politique devenu illisible, de moins en moins légitime et porteur de dangers.

Les adhérents, constatant que les institutions ne permettent plus une représentation crédible du corps social, se rassemblent dans l’Association pour imposer l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel, réellement représentative des citoyens et destinée à redéfinir les institutions, c’est-à-dire la règle du jeu politique. L’Assemblée constituante pour la construction de laquelle ils combattent doit être, comme le furent autrefois les États généraux, l’expression réelle des citoyens pour reconstruire une vie politique authentiquement démocratique et républicaine. Sans préjuger de ce que doit être la future Constitution, l’Association pour une Constituante milite pour que celle-ci résulte du débat avec les citoyens, du débat entre Constituants élus par les citoyens et pour que la proposition finale soit soumise à l’aval des citoyens.

Il s’agit donc de faire revivre la vie politique. Il s’agit de recréer un espace public national, aujourd’hui démantelé au profit d’intérêts parcellaires.

Légitime, notre objectif peut et doit créer une dynamique et ouvrir des perspectives concrètes de transformation sociale et politique.

Agissez !



Commentaires

Logo de alain harrison
dimanche 28 mai 2017 à 01h34 - par  alain harrison

Bonjour M. Harduin.

« « Cette 6ième République s’appuiera sur des articles de la Constitution et sur la déclaration des Droits universels de l’Homme » »

Mais il devrait aussi apparaître dans le préambule de la Constitution de tout pays.

Article premier
1. Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel.
http://www.ohchr.org/FR/ProfessionalInterest/Pages/CESCR.aspx

Un message fort versus l’ONU (en faillite ?).

Le temps n’est pas venue d’amalgamer les cultures, les langues,.., dans le maelström financier, qui détruit sans distinction. Les pays sont encore d’une très grande utilité.
Tout d’abord en considérant les différences sociétales (religion, éducation, etc..), le respect des rythmes est une limite en soi. La chose dont nous avons le plus besoin aujourd’hui, est la patience face à la mise à niveau des différentes avancés sociétales (Occident versus Moyen-Orient comme exemple, croyance versus science,.......). Donc ,il faut tout d’abord abandonner la valeur de compétitivité et ses dommages collatéraux chez les plus démunis (on parle en terme de milliards de personnes réparties dans le monde.
Il y a, juste aux US, environ 14millions d’adolescents en marge, soi deux fois la population du Québec.
Il n’est pas nécessaire d’énumérer toutes les problématiques.

La VIè République, une occasion d’un nouveau Pacte Social en fonction des solutions dont la plus importante consiste à éradiquer la pauvreté à court terme. La pauvreté matérielle engendre la pauvreté intellectuelle et nous renvois au mirage de la supériorité des uns sur les autres. Une supercherie d’un système d’éducation à plusieurs vitesses : haute gamma pour les nantis, basse gamme (pauvreté matérielle, d’espace et d’aides adaptées..) pour la classe moyenne et délabré pour tout un pan de la population. L’environnement est un facteur déterminant, démontré, n’est-ce pas !

La VIe République n’est pas à improviser, vous serez d’accord sans doute. Et avec le futur gouvernement, à moins d’une ingouvernabilité évidente et décisive, la Constituante pourrait voir le jour comme solution incontournable, ou de nouvelles élections.

Voilà une stratégie intéressante.
Le second tour présidentiel s’est présenté sous les auspices du double bind, la double contrainte, soi voté fasciste, soi voté ce qui mène au fascisme. Deux faces d’une même pièce, l’une maintenant, l’autre à retardement.

Ainsi, l’ingouvernabilité ouvrirait sur le choix d’une Constituante pour sortir de la crise, ou d’une élection avancée. Une sorte de double contrainte !? L’arroseur arrosé !!!!

Donc, qui sait, une crise institutionnelle, une occasion !

Logo de HARDUIN Serge
lundi 20 mars 2017 à 20h42 - par  HARDUIN Serge

Nous sommes les auteurs d’un système "A Chacun Son Chemin", dit ACSC, qui s’appuie sur des connaissances physiques, biologiques, sciences humaines, etc…, et d’un roman "Métamorphose" dont "J’ose rêver", édité sur le site respect-dsh.com, devrait attirer le lecteur sur une "autre façon de penser".
Plutôt que de voter "Blanc", nous proposons de voter "ACSC" qui sera considéré comme vote nul ; par ce vote, les citoyens qui voudraient voter "Blanc" pourrons s’exprimer pour une sixième République qui comptabilisera toutes les formes d’expression de vote. Cette 6ième République s’appuiera sur des articles de la Constitution et sur la déclaration des Droits universels de l’Homme, Constitution rédigée, par les citoyens, autour des notions de RESPECT et de JUSTESSE, notions développées dans notre ouvrage ACSC, le chemin souhaité par chacun des citoyens.
Nous restons à votre disposition pour vous développer l’essentiel de cet ouvrage qui est une dynamique de vie.
A bientôt pour nous rencontrer.

Articles de la rubrique

  • Présentation de l’Association

Mots-clés de l'article

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko