Lettre à la Mairie de Villeneuve (34)

vendredi 7 août 2009
par  Robert Hadjadj

La langue de la République est le français !
Sans nuire aux langues régionales,
Article 2 de la Constitution.


Mais pas à Villeneuve lès Maguelone où le maire a décidé d’ajouter de nouveau panneaux indicatifs sur la voie publique : « VILANOVA DE MAGALONA » !

Son initiative, faite sans consultation populaire préalable, est contraire à la Constitution de la République et porte atteinte à l’unicité linguistique du peuple français.

VILLENEUVOIS,

ETES-VOUS D’ACCORD AVEC CETTE DECISION UNILATERALE DU MAIRE ?


Le fait de ne pas employer la langue française pour toute inscription ou annonce destinée à l’information du public, apposée ou faite sur la voie publique est puni par la loi. En cas de condamnation prononcée pour l’une des contraventions prévues au présent article , le tribunal peut faire application des articles 132-66 à 132-70 du code pénal.

DEFENDEZ LA REPUBLIQUE UNE ET INDIVISIBLE
Soutenez notre action pour faire annuler la décision du Maire
MRSP-MAGUELONE - Mouvement Républicain de Salut Public
Tél 06.81.04.48.16 - Courriel : mrsp34000@gmail.com

Commentaires

Logo de Tontonk100d
jeudi 21 octobre 2010 à 22h43 - par  Tontonk100d

Comme vous l’indiquez justement, l’article 2 de la constitution a été promulgué officiellement pour prévenir l’utilisation exclusive de l’anglais (ou de toute autre langue) dans les textes destinés au public, et non pour nuire aux langues régionales (voir les débats lors de la discussion de cette loi).

Dans la mesure où l’affichage en français est maintenu, je ne vois pas en quoi l’ajout d’un panneau en langue locale peut nuire à l’unité de la nation. D’autre part je suppose que le maire et le conseil municipal ont été élus démocratiquement et sont donc les représentants du peuple.

C’est un combat indigne que de s’attaquer à nos langues de France alors que notre devoir est au contraire de les défendre, ne serait-ce que par respect pour nos pères qui les ont parlées.
NB : Je suis pour l’unité de la nation et du genre humain en général, mais non pour son "unicité".

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko