A quoi sert l’Assemblée nationale ?

dimanche 6 décembre 2009
par  Association pour une Constituante

On a beaucoup glosé sur l’invasion de l’Assemblée par des militants de Greenpeace. Les réactions ont alors été très contradictoires. D’une part, certains dénoncent, non sans raison, les méthodes de ceux qui cherchent à imposer leurs choix par des moyens violents. A l’opposé, d’autres justifient ces gestes au nom de l’efficacité nécessaire. Ainsi Noël Mamère déclare-t-il que « si Greenpeace n’était pas intervenu à l’Assemblée, on n’aurait pas parlé de Copenhague ». On espère que les uns comme les autres ne se rendent pas compte de l’inanité de leurs déclarations.
S’il est un évènement dont les citoyens ont été quotidiennement abreuvés, c’est bien le sommet de Copenhague, particulièrement avec la venue d’Obama. Quant à l’Assemblée nationale, la marginalisation de son rôle et son incapacité à traduire les grands problèmes qui traversent la société est à la fois la conséquence d’institutions quasiment sans liens avec la démocratie et de la démission totale d’une classe dirigeante face à tous les défis importants. Le silence lors du sommet sur la faim dans le monde a bien montré l’inintérêt que manifestent les uns comme les autres lorsque les medias ne sont pas là. Que, dans ce cadre, le Parlement ne soit plus un sanctuaire, ni vis-à-vis des foules, ni vis-à-vis des forces de police, n’est malheureusement qu’un reflet de son déclin. Envahi par des hordes de touristes, méprisé au nom de son inutilité, considéré par le Président de la république comme un paillasson et par les groupes de pression comme un terrain de jeu, la seule question qu’il nous pose est celle du changement nécessaire des institutions et du retour à la souveraineté populaire.


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko