Ouvrir enfin les yeux

lundi 22 mars 2010
par  Association pour une Constituante

Dans toute élection, il y a un vainqueur. C’est la règle du jeu. Cela suffit-il pour comprendre la situation politique ?
Bien sûr, il y a rejet de Sarkozy, de son côté méprisant, de son goût pour les riches et de sa totale incapacité d’écoute.
Mais le fossé global et de plus en plus profond entre les citoyens et ceux qui aspirent à les représenter, la dégradation de la démocratie dans un formalisme qui ne permet plus l’expression des contradictions essentielles, ne peuvent plus être ignorés.
Le peuple doit se réapproprier la vie politique, sa propre souveraineté aujourd’hui diluée dans des institutions nationales et internationales qui bloquent toute influence réelle des citoyens.
C’est cela la leçon d’un scrutin régional marqué par une abstention record pour ce type d’élection. Le citoyen ne se désintéresse pas de la vie publique (on le voit, par exemple, au nombre important de bulletins blancs et nuls qui traduisent un attachement au vote mais un rejet de « l’offre politique »). Au contraire, il veut en être un véritable acteur. Mais son rejet du scrutin est la réponse au mépris qui s’est manifesté devant sa volonté, très particulièrement après le référendum du 29 mai 2005.
Prétendre qu’on peut recréer une adhésion populaire à la vie publique sans changer profondément la règle du jeu politique est au mieux une illusion, au pire une trahison.
C’est pourquoi, un débouché politique doit être trouvé à cette crise de confiance entre les élus et les électeurs. Plusieurs options se présentent :
- la suppression de la démocratie (c’est l’orientation de la construction européenne) ; cette solution séduit la classe dirigeante car elle permet de gouverner sans se préoccuper des classes populaires.
- la fuite en avant dans la violence (extrême droite, délinquance, etc) ; mais cela n’est qu’une impasse.
- enfin, un changement de régime politique par l’élection d’une assemblée constituante au suffrage universel. Celle-ci redéfinirait démocratiquement les institutions, le mode de scrutin, le rôle des partis politiques… Elle remettrait, concrètement et pacifiquement, la démocratie à l’endroit.

Nous faisons appel à tous les citoyens attachés à la démocratie, quel que soit leur votes, en particulier à tous ceux qui votent blanc ou s’abstiennent par refus de choix sans objet, pour qu’ils participent au combat pour la réappropriation de la vie publique par le peuple. C’est en ce sens que nous les appelons à rejoindre l’Association pour une Constituante.


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko