Si tu n’es pas sage....

mercredi 30 décembre 2009
par  Anne-Cécile Robert

La pandémie de grippe A serait en train en régresser en France comme dans le reste de l’Occident. Tant mieux. On se rappelle cependant les prévisions alarmistes du gouvernement français et de l’Organisation mondiale de la santé qui annonçaient des millions de victimes. Il y a quelques années, la grippe aviaire, le Srars et la maladie de Kreutzfeld-Jacob devaient, elles aussi, massacrer la population de la planète. Comment se fait-il que ces prévisions se révèlent toujours erronées alors même que les campagnes sanitaires ont à peine commencé à produire leurs effets ? Le président de Médecins sans frontières, Rony Brauman, dénonce purement et simplement une manipulation des peurs. Il s’agirait ainsi d’entretenir un climat de danger permanent incitant les citoyens à se tenir tranquille. Les faits abondent, en effet, qui alimentent les peurs. Si l’on a raison d’être prudent, l’accumulation des menaces brandies par les autorités et les médias, et qui, la plupart du temps, se révèlent in fine relativement inoffensives, laisse perplexe. Intentionnelle ou pas, la construction de climat produit des effets extrêmement négatifs sur la société.
Aucune société libre ne peut vivre sous la menace permanente.
Aux peurs sanitaires se mélangent de plus en plus indistinctement les peurs politiques véhiculées par les dirigeants : on ne peut pas mettre en œuvre telle ou telle politique sinon le déficit budgétaire va s’aggraver, on ne peut pas préserver les droits sociaux parce que les entreprises vont délocaliser, on ne peut pas refuser telle ou telle mesure européenne sinon l’Europe va exploser, etc. Au total, les citoyens sont toujours le couteau sous la gorge, infantilisés (si tu n’es pas sage, tel danger va se réaliser). La logique de la peur fait croire que les menaces sont fatales, qu’elles n’ont aucun rapport avec la volonté humaine, que la destruction de l’environnement, le développement des maladies, ne sont aucunement liés aux choix économiques. Va-t-on, un jour prochain, tenter d’imposer aux citoyens l’idée que la crise financière est une catastrophe naturelle ?
On pourrait éventuellement croire à tous ces discours, s’ils ne profitaient pas toujours aux mêmes. Les doses de vaccins inutiles ont été payées à des laboratoires avec l’argent de l’Etat ; la lutte contre le déficit budgétaire ampute d’abord les budgets sociaux, etc. Et la crise financière a, in fine, profité à ceux qui l’avaient créée (les banques, les opérateurs financiers et ceux qui les soutiennent). La grande perdante de ce contrôle social permanent est la démocratie elle-même, prise en otage dans des conditions douteuses par des dirigeants qui n’ont plus aucun sens de l’intérêt général. Quant aux citoyens, petit à petit obligés de se soumettre, ils redeviennent insensiblement des sujets, ceux des intérêts dominants.


Commentaires

Logo de martine desmaes
lundi 25 janvier 2010 à 15h50 - par  martine desmaes

Pas sage , ça me connaît..je ne me suis pas faite vaccinée toute sage femme que je suis...Pour la fin du pouvoir religieux j’aurais une autre analyse !!
Une montée en force de la bien pensante droite chrétienne, avec une influence économique de familles tout ce qu’il y a de plus proche des élus ...Représentation maximum des professions libérales à l’assemblée nationale et Sénat influençant en marche arrière le progrès d’extension de nos compétences professionnelles...
Une proximité inquiétante en les laboratoires pharmaceutiques, les ministères, les assurances privés et les élus, éligibles...Un partenariat public privé poussé vers la fermeture des structures de proximité , vers une relance de l’activité libérale !!
Une recrudescence des pro lifes.. ; une fermeture discrète des Hôpitaux et centre d’IVG en portant atteinte aux droits des femmes..Un discours sur la parité mais des publicités machistes à la télévision ramenant la femme à ses tâches ménagères.. La bonne MERE idéalisée et reléguée à sa cuisine AMENAGEE BIEN SURE !! Pour le bonheur de la production et reproduction !! Mais un refus d’allonger le congés maternité en Europe !
Mais culpabilisée , stressée et maltraitée par l’employeur si elle prend un congés parental..des phrases assassines si elle refuse le travail du dimanche, ou porte une jupe Mode !!

La santé commence par le respect des usagers et la sécurité psychique des patients par le traitement respectueux des professionnels. Réduire la pénibilité de nos professions de soignants et augmenter les retraites à vie des élus dès son élection de qui ce président se moque t-il ?

Logo de rlrt
mercredi 30 décembre 2009 à 21h11 - par  rlrt

Un petit complément à ce remarquable billet d’analyse.
Nous assistons aussi à un retour à l’Ancien Régime, à savoir une caste dirigeante ( la noblesse est ici remplacée par la finance internationale et ceux qui gravitent autour de la Bourse) et un "tiers-état" constitué de pauvres ou d’une petite bourgeoisie en cours de paupérisation, seule l’Église ayant disparu dans sa fonction "possédante" et perdu son influence. Nous ne sommes donc plus en République, mais vivons dans un système pseudo-démocratique, les dirigeants politiques n’ayant plus guère d’autre attitude que de complaire à la caste dirigeante.
Jusqu’où cela pourra-t-il aller sans révolte des peuples de plus en plus ignorés et méprisés, ce qui en vient étant disqualifié par la référence systématique au "populisme" ?

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko