Cercle de Bourges - Compte rendu de la réunion du 5 mars 2010

vendredi 26 mars 2010
par  Cercle de Bourges

- Les cotisations : la régularisation est faite avec celles et ceux qui n’étaient pas à jour, ou pour qui un complément devait être donné.


- Les statuts : il est procédé à la lecture des articles et aux observations qu’ils peuvent appeler. Concernant l’article 9, il est regretté par certains d’entre nous, que nous soyons "resté" dans un schéma traditionnel. N’étant dans l’obligation de déposer des statuts au plan local pour exister comme Cercle (cf. article 7 des statuts), nous prévilégions la logique du fonctionnement collectif, avec la pratique des responsabilités tournantes au sein du Cercle, y compris pour la représentation du Cercle au Conseil de coordination au plan national (cf. article 7).


- Le manifeste : il est procédé à un échange collectif sur les différentes parties du manifeste. Pour tous, il est le cadre politique dans lequel s’inscrit notre activité, dans lequel devra s’établir notre expression publique.
A sa lecture, il est bien précisé et clarifié la place et le rôle des Cahiers de doléances, comme "outils" de recueil des besoins, des attentes… et d’expression des citoyens, avec cette profonde volonté de "donner la parole" au peuple.

Dans le débat, parmi les nombreuses expressions et les développements en lien avec l’actualité sociale, économique et politique qui ont nourri les échanges, nous relevons les points suivants :

- le passage obligé : la Constituante pour porter les projets des citoyens, respecter la souveraineté populaire ; pour refonder les institutions dans la société ; pour définir un socle commun, mais pas un "cadre" pour un programme ; la Constituante : point de départ ou point d’arrivée ? prise de conscience citoyenne au préalable, d’où la place des Cahiers de doléances ; la Constituante un moment dans le processus,

- re-politiser le citoyen : qu’est-ce que l’on met "là dedans", sa place dans la gestion de la cité ; les gens qui ne font pas de "remarques" ont quand même des choses à dire ; nos modes d’action pour "toucher" le plus grand nombre de citoyens,

- préparer le projet de société cruellement absent actuellement : la Constituante un lien avec les organisations qui sont sur le terrain, proposition de répondre (le Cercle de Bourges) à des invitations spécifiques initiées par des organisations présentes dans l’action politique, sociale, économique, associative…

- la Nation : notion fondamentale soulignée avec force dans le manifeste (à lire et relire) ; le destin européen pour lequel on ne peut être contre, mais qui ne peut se construire que dans le cadre de la Nation et par les Nations ; ce n’est pas ce qu’est l’Europe actuelle, un "monument" juridique, une "machine de guerre" contre la démocratie, à l’opposé du Siècle des Lumières, de l’Universel, de la rencontre des Cultures, un "pont" extraordinaire entre les Peuples (grand intérêt à relire le discours de Mendès France) ; des moyens peuvent exister pour construire le "langage commun", pour des réponses à mettre en avant, pour d’autres solutions, d’autres politiques ; des raisons de mieux connaître et observer ce qui se produit dans d’autres régions du monde, en Amérique Latine.

Au terme de cette rencontre, chacun convient de l’importance de s’approprier le contenu du Manifeste, dont nous n’avons pas fini d’exploiter le contenu pour poursuivre nos échanges, "re-lire" l’actualité sociale, économique et politique, construire notre réflexion collective au Cercle et le moment venu notre expression publique.

La prochaine rencontre du Cercle : jeudi 21 avril ou vendredi 7 mai : à 14 heures à Gîte et Amitié, avec la possibilité de prendre le repas, avec René, à 11 h 45 (le prévenir 7 jours avant).

A cette 3ème rencontre, nous pourrions traiter des questions suivantes :

- observations sur le relevé des échanges du 5 mars et dispositions d’organisation pour l’animation du Cercle,

- les suites à de propositions éventuelles d’invitations d’organisations impliquées sur notre territoire,

- comment rendre publique l’existence du Cercle de Bourges "Pour une Constituante", quelle(s) initiative(s) ?

- comment contribuer au partage, sur le site : www.pouruneconstituante.fr d’expériences de Cahiers de doléance ?

Rédacteur : Guy Léger


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko