A propos de la burka : les disqualifiés de la République

mercredi 28 avril 2010
par  Association pour une Constituante

Le port de la burqa est contraire aux principes républicains, martèlent le président du groupe UMP Jean-François Copé et le premier ministre François Fillon. Le président Nicolas Sarkozy considère quant à lui que « Le voile intégral n’est pas le bienvenu en France parce qu’il est contraire à nos valeurs » (discours devant le Congrès) et demande qu’on l’interdise. On peut partager ces préoccupations et l’idée d’interdire la burqa se discute légitimement. Mais comment peut-on oublier que le respect des principes républicains n’est pas à la carte ?

On aurait, par exemple, aimé que la classe dirigeante (droite et gauche confondues) se rappelle aux exigences des principes républicains lorsqu’elle a sciemment violé le premier d’entre eux : le suffrage universel. En ratifiant le traité constitutionnel européen (rebaptisé traité de Lisbonne) que les Français avaient rejeté en masse le 29 mai 2005, elle a gravement porté atteinte à la République. Ce véritable coup d’Etat s’inscrit dans une longue série d’attaques contre nos valeurs depuis plus trente ans.
La liste est longue. Quand le chef de l’Etat lui-même estime que le prêtre est mieux à même de transmettre des valeurs positives que l’instituteur, c’est la République qu’il attaque. Quand on ferme une école dans nos campagnes, quand on privatise la Poste, quand on préfère envoyer des policiers dans les banlieues plutôt que des instituteurs, c’est encore la République qui pâtit au travers des services publics.
Ceux qui brandissent aujourd’hui les principes républicains sont disqualifiés à le faire. La République ne se découpe pas en tranches. Nous voulons la République pleine et entière, pas un chiffon de papier que la classe dirigeante peut froisser ou déplier à sa convenance.


Commentaires

Logo de Sylvie Rabatel
vendredi 30 avril 2010 à 17h07 - par  Sylvie Rabatel

Ces gens au pouvoir se jouent de nous, se moquent de la démocratie. Cette histoire de burka est un bruit de fond de plus pour empêcher les citoyens de réfléchir ou de parler de ce qui est important. Comme la rumeur sur la vie privée du président, comme tout ce bruit sur l’identité nationale, et comme d’autres faits divers violents qui polluent notre esprit.
Les Belges ont fait, vite fait bien fait, ce qu’il fallait : interdiction de se promener masqué dans les lieux public. D’ailleurs, n’y a-t-il pas déjà une loi en France ?

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko