Cercle d’Angers : Compte rendu de la réunion du 31 janvier 2011

jeudi 3 février 2011
par  Cercle d’Angers

Pour une constituante, Cercle d’Angers, 31 janvier

Présents : Sylvie Cognard, Michel Briand, Jean -Paul Brachet, Jean Louis Grégoire, Jean Pierre Thuleau, Joël Grangiens, Rémy Barbier, Jack Proult.

IL fut constaté que l’idée d’une constituante progressait. Ici et ailleurs pour les gens qui veulent transformer ce qui est.
L’exemple de l’Islande montre bien que les conservateurs naturellement n’y seront pas favorables.
L’idée d’une constituante doit être l’objet d’une bataille politique.

Une longue discussion s’est instaurée pour savoir ce que pourrait être le processus d’une constituante.
Pour l’imaginer, Il fut admis qu’une bataille politique avait réussi à imposer le principe d’une constituante.
A partir de cette hypothèse, partons de l’amont :
4 Tous les électeurs devraient être sollicités pour donner leur avis sur la constitution proposée par la constituante (un seul ou deux projets, un projet avec plusieurs options)
3 De même tous les constituants seraient élus par le suffrage universel.
2 Les candidats constituants se présenteront sur des programmes. Constituants (grands principes, grands axes sur la démocratie, la république, le social, l’économie ; ; ; ).
1 Les programmes différents des constituants traduiront en axes, en principes, en droits, les besoins exprimés lors de réunions de citoyens (dans des associations, des syndicats, des réunions publiques, dans des enquêtes. . . ).

L’aval est le moment le plus politique. Les constituants peuvent d’ailleurs revenir vers cet aval (base) pour affiner leurs droits et principes qui devront s’inscrire (être constitutionnalisés) dans le ou les projets de constitution.

La modélisation des moments possibles du processus a mis en évidence que nous étions en aval du processus bien que le processus de la constituante ne soit pas décidé.
La discussion a mis en évidence que la modélisation des moments possibles du processus était utile à la propagation de l’idée.

Il fut décidé :
D’organiser un débat public avec des responsables nationaux. L’objet pourrait être la nécessité d’une constituante et comment la mettre en œuvre. (les possibles). Le débat pourrait avoir lieu fin mai ou début juin. Une réunion de préparation sera convoquée. Nous espérons être plus nombreux.

Le communiqué ci-dessous fut envoyé à la presse

Une constituante pour réconcilier le peuple et la politique.
La campagne électorale des présidentielles est déjà ouverte. A la une des médias, la politique a succédé et pris la place du mouvements social. Et pourtant de moins en moins de citoyens pensent ces moments complémentaires. En effet, le doute s’est installé à l’égard de la politique.
Paradoxalement, c’est l’élection qui connaît le plus fort taux de participation qui renforce le plus cette opinion. Plus les élections présidentielles se succèdent, plus les citoyens en sont déçus.. Le sentiment de plus en plus partagé est que la victoire de l’un(e) ou de l’autre finaliste ne changera pas fondamentalement le cours des choses.
Par la bipolarisation induite par le deuxième tour, la majorité aussitôt sollicitée, pour servir la politique du président élu, ne peut être à l’image d’un peuple pluriel. Cette majorité politique peut même s’avérer minoritaire par rapport à la volonté nationale. Ce fut le cas en 2005 lors du référendum sur le traité constitutionnel européen. Ce le fut aussi l’an dernier, si nous en croyons les sondages, sur la question des retraites.
Pour que la souveraineté populaire ne soit plus bafouée, pour que le social ne soit plus dissocié du politique, une nouvelle constitution est devenue indispensable. L’initiative populaire doit en être la source. La constituante élaborant son projet doit être l’affaire des citoyens organisés ou non. C’est le but que s’assigne l’association nationale "Pour une constituante" relayée par des associations départementales.

Contacts dans le département : constituante49@laposte.net
Contact national : pouruneconstituante@yahoo.fr
Le site http:/www.pouruneconstituante. fr


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko