Commémorons ! Oui, mais quoi ?

lundi 9 mai 2011
par  Association pour une Constituante

L’Histoire vaut souvent par ses symboles. Mais qui les choisit ?

En cette période préélectorale, c’est la déferlante.

Du côté du PS, c’est la nostalgie du 10 mai 1981 qu’on essaye de faire partager aux citoyens, histoire de célébrer une « victoire » sans trop s’attarder sur ce qu’elle a vraiment signifié et, en particulier, l’effacement du programme commun au profit d’un homme (qui sut si bien épouser les formes autoritaires d’une Ve République qu’il avait pourtant vertement condamnée) et d’un parti. Histoire donc de signifier que l’essentiel est de gagner, au-delà de tout programme !

Du côté de l’UMP, on sent venir un parfum de 18 juin, histoire d’appeler la mémoire de De Gaulle à la rescousse d’un parti qui n’a plus aucun rapport avec le Général, la réintégration dans le commandement militaire de l’OTAN symbolisant, sur fond d’expédition en Libye, la fin de toute véritable politique étrangère.

Il y a au moins un accord entre UMP et PS : ne reproduisez pas le 21 avril 2002 qui vit un des « grands » partis éliminé du second tour de la présidentielle ; le bipartisme doit être le fondement de la démocratie moderne ; votez utile, halte aux gêneurs ! Et tant pis si les partis pour lesquels on intime l’ordre de voter n’ont plus qu’un lien lointain avec la réalité du corps social. Tant pis si les petits partis sont contraints à jouer le rôle de figurants dans un système qui ne leur laisse que le droit de soutenir in fine les grandes formations. Tant pis si les citoyens n’ont plus envie de voter pour ce qu’on leur propose.

Cela étant, personne, en ce mois de mai, n’a songé à souligner, ne serait-ce que d’un sourire, le 5 mai qui rappelle pourtant l’ouverture des États généraux de 1789. Pourtant, cette date marque la naissance d’un processus politique qui conduira à l’affirmation de la souveraineté populaire au travers de la création d’une Constituante. Cet événement n’évoque-t-il pas la situation actuelle ?

De même, personne ne commémorera le 29 mai 2005 qui vit le peuple français dire non à un traité européen antidémocratique et antisocial ? Enfin, quand on dit personne, on signifie personne parmi les gens qui ont droit à la parole officielle. Pour les citoyens, il leur reste à reconquérir le droit à la parole.


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko