Cahier de doléances de 1789 (inédit 2)

mercredi 18 janvier 2012
par  Association pour une Constituante

Pour poursuivre nos détours par l’histoire, l’Association pour une Constituante publie ci-dessous et en pièce attachée un autre exemple de cahier de doléances de l’année 1789.
Bonne lecture.


MARTIN-EGLISE un exemple de cahiers de doléances

Documents et questions proposés par Corinne Laurent, professeur au collège Alexandre Dumas, Neuville-lès-Dieppe (76).

Procès-Verbal



Assemblée 2 mars au presbytère, devant F.Renard, syndic ; 14 comparants : M.Fourcin,J.Fournier, A.Couture, S.Etancelin, A.De la mare, J.Cauré, C.Grébeauval, J.Delamare, L.et G. Thomas, F.Paon, F. De Létoille, C.Gally, C. Delétoille. Ils ont tous signé le procès-verbal.
Députés : C.Gally, laboureur et C.Délétoille, propriétaire et laboureur.
Remontrances, plaintes et doléances des habitants de Martin-Eglise

1. En ce que nous sommes imposés annuellement en la somme de 305 livres pour la grande route de Neufchâtel à Dieppe et qu’il n’en paraît aucunes traces (2). Nous désirerions que cette somme fût employée à la réparation des chemins de notre paroisse pour le vide de la forêt d’Arques et du pays de Bray, chemins que nous sommes obligés de réparer, ce qui nous fait un double impôt (3).

2. Que, pour le bien de l’état et l’avantage de la nation, nous croyons qu’un seul et unique impôt, que l’assemblée provinciale fût chargée de faire passer les sommes perçues dans les coffres du roi sans aucuns frais, en supprimant toutes les recettes, gabelles, don gratuit et autres, serait plus avantageux.

3. Que la justice fut rendue d’une manière plus utile et plus avantageuse pour les habitants des provinces et que les procès ne restassent point dans les sièges des nombres d’années, sans pouvoir avoir justice, et, souvent, au détriment et à la ruine des deux parties.

4. Que les ecclésiastiques, qui jouissent de revenus immenses, sans aucune peine dans les ministères, et qui souvent enlèvent les deux tiers et, quelques fois la totalité des dîmes de nos paroisses, contribuassent avec nous aux charges de l’état.

5. Que la noblesse, qui jouit de privilèges qui, dans le principe, lui ont été accordés parce qu’ils entretenaient des troupes pour le service de leur Roy ; mais les troupes étant à la charge de l’état, [ils] ne doivent plus jouir de tant de privilèges ;

6. Que la banalité est une servitude insupportable, les moulins étant loués des sommes exorbitantes ; les biens des vassaux, qui, avec beaucoup de peine et de fatigue, peuvent subvenir aux besoins d’une famille indigente, sont en proie à ces implacables fermiers.

7. Que la mendicité fût supprimée et que chaque paroisse fût chargée de ses pauvres.

8. Que les colombiers et volières, dont les pigeons font un tort considérable, surtout dans notre paroisse, dans les temps des semailles et de la moisson, fussent supprimés.

Signé : Fourcin, Fournier, Couture, Etancelin, A.Delamare, Cauré, Grébeauval, J.Delamare, L.Thomas, G.Thomas, C.Delétoille,F.Le Paon, F.Delétoille, Renard, syndic.


La suite de ce cahier :

Word - 66 ko
Cahier de doléances


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko