Constituante française ou Constituante européenne ?

jeudi 28 mai 2009
par  Association pour une Constituante

Existe-t-il un « peuple européen » ? Peut-on parler de « citoyens européens » et de « démocratie européenne » ? Pourtant, l’idée d’une « Constituante européenne », toute illusoire qu’elle soit, fait de nos jours un effet particulier dans les discours politiques. C’est oublier, d’une part, que l’Europe n’est pas un peuple, ni une Nation, mais un processus institutionnel et économique se développant depuis 1948, et le congrès de La Haye, strictement en dehors de ces derniers. Une Constituante est pourtant soumise au même critère qu’une Constitution, terme refusé par les dirigeants européens : elle ne peut être que l’expression de la souveraineté populaire et nationale. Le Parlement européen aurait donc peu de légitimité à se proclamer « assemblée constituante ». D’autre part, si l’on évoque une « Constituante », celle-ci ne peut qu’exister dans un cadre démocratique. Or, l’absence de démocratie dans l’Union européenne n’est pas une question institutionnelle ni même une question de procédure, c’est un problème politique au sens profond du terme : transgression du principe de séparation des pouvoirs, lobbies économiques et religieux à la place des peuples, rôle exorbitant de la Commission dont les membres ne sont pas élus, mépris des peuples ayant voté « non ». Parler d’une « Constituante européenne » relève des bons vœux de la classe dirigeante libérale et euro-atlantiste. Elle introduit un nouvel argument pour déconstruire le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.


Commentaires

Logo de Jean-Claude Cousin
jeudi 5 mai 2016 à 00h37 - par  Jean-Claude Cousin

Comme il n’existe pas de peuple européen, et qu’à mon avis il n’existera jamais vraiment, il serait aberrant de parler de Constitution européenne. Que NOTRE peuple peaufine sa propre Constitution, ce sera très bien. Les idées malodorantes de Coudehove-Kalergi nous poursuivront-elles donc toujours ?

Logo de LePontissalien
dimanche 15 janvier 2012 à 21h39 - par  LePontissalien

Bonjour,

J’ai adhéré à l’Union Populaire Républicaine et je trouve comme vous cette union des deux mouvements tout à fait prometteuse.

Je réitère la question : qu’en pense pour une constituante ?

Logo de nec
samedi 5 mars 2011 à 18h28 - par  nec

Bonjour,

Il me semble que l’UPR et "pour une constituante" pourraient faire bon ménage. L’un proposant de sortir de l’Europe en première instance afin de récupérer un véritable pouvoir de décision, l’autre proposant de réécrire une constitution, ce qui prendrait tout légitiment son sens après coup.

Qu’en pense pour une constituante ?

Logo de J.G.
dimanche 14 février 2010 à 18h52 - par  J.G.

Votre question et vos réponses sont fondamentales. L’Histoire a montré que l’État est concevable selon trois modalités : la Cité, l’État-nation et l’Empire. La forme fédérale de l’État permet parfois de masquer un Empire qui n’ose pas avouer son nom. C’était le cas de l’URSS hier et des U.S.A. aujourd’hui. Il n’existe pas de "peuple européen" pour l’élection du Parlement européen tout comme autrefois dans l’Union soviétique il n’existait pas un "peuple soviétique" pour l’élection du Soviet Suprême. Le mot "Empire" est devenu "Union". Cette idée d’une "Constituante européenne" n’est pas nouvelle... C’était l’une des idées de M. le comte Richard Nikolaus de Coudenhove-Kalergi, l’un des "pères fondateurs" de cette Europe-là. En 1950, ce dernier parlait déjà d’une Constitution fédérale, d’un nouvel Empire mondial et d’Union atlantique.

J’invite les Citoyen(ne)s à lire attentivement l’article suivant publié par le site Le Canard Républicain : Richard de Coudenhove-Kalergi ou l’illustre inconnu du Jardin du Luxembourg.

Articles de la rubrique

  • Constituante française ou Constituante européenne ?

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko