Droit des femmes : la loi Veil, il y a 40 ans

samedi 17 janvier 2015
par  J.M.

Il y a tout juste 40 ans, le 17 janvier 1975, était adoptée la loi Veil relative à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Ce ne fut pas sans difficulté qu’une loi si favorable aux droits et libertés fondamentales des femmes, pu être mise en vigueur. Une loi de liberté insérée dans le Code de santé publique visant à garantir le choix et la liberté de la femme de ne pas procréer. Il fallut d’ailleurs attendre plusieurs années, jusqu’en 2013, pour que l’IVG soit totalement prise en charge par la sécurité sociale. L’actualité de cette loi reste d’une importance déterminante pour la République. Elle doit être un combat permanent, qui plus à l’heure où de nombreuses maternités ou hôpitaux de proximités où sont pratiquées des IVG sont supprimés pour motifs économiques. On ne saurait donc mieux souhaiter que de voir encore s’approfondir davantage le droit des femmes à disposer d’elles-mêmes, de leur corps, comme d’être dans le monde professionnel ou politique véritablement titulaires de droits effectifs assurant leur entières égalité et liberté. En avant toutes !

Nous vous suggérons, à ce titre, en ce jour anniversaire, d’en regarder l’historique présenté sur la page de l’Assemblée Nationale :

https://web.archive.org/web/20140327171845/http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/interruption/sommaire.asp


Commentaires

Logo de Juste du bon sens
samedi 24 janvier 2015 à 14h12 - par  Juste du bon sens

Loi fondamentale pour l’avancée de notre société, et pour une responsabilité dans l’acte de procréation.

Je ne déplore qu’une chose, c’est que les lois de la famille des 20 dernières années n’ont eu de cesse que de protéger les femmes, sans toujours rechercher le bien être de l’enfant, et encore moins des pères qui n’ont plus aucun droit si ce n’est celui de payer.

Quand l’Egalité sera-t-elle remise au centre de notre projet de société ?

Quel homme est en droit aujourd’hui de refuser une paternité ?

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko