L’ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS PRESENTE UN PROJET MEDICAL PITOYABLE POUR L’HOTEL-DIEU

mercredi 27 mai 2015
par  Jean-Marc Guillon

Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), n’a pas réussi mardi à désamorcer la colère contre son projet de réorganisation des 35 heures, et les syndicats ont appelé à faire grève "massivement" jeudi et à "amplifier le rapport de force". Notre ami Jean-Marc Guillon publie ci-dessous le communiqué de presse du 12 mai relatif aux projets concernant l’Hôtel-Dieu et que nous avons déjà évoqués sur ce site.

***


COMMUNIQUE DE PRESSE 12 MAI 2015

L’ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS POURSUIT SON PROJET IMMOBILIER EN PRESENTANT UN PROJET MEDICAL PITOYABLE POUR L’HOTEL-DIEU

Le 7 mai 2015, le directeur général de l’AP-HP a annoncé devant le personnel un projet pitoyable pour l’Hôtel-Dieu et la santé des Parisiens.

Sa gestion du dossier Hôtel-Dieu est à l’image de ses effets d’annonce : « Diviser par deux le temps d’attente », « Urgences : Hirsch salue l’accord pompiers/Samu », des bénévoles en gilets bleus pour désengorger les urgences, etc. Lors de son arrivée en 2013, M. Hirsch avait promis de conserver la vocation hospitalière de l’Hôtel-Dieu et de réanimer ses services, dont les urgences.

A l’évidence, il s’agissait d’une communication anesthésiante.

Le déplorable projet annoncé n’obtient en effet ni l’assentiment de la Commission Médicale d’Etablissement (vote retoqué), ni celui des professionnels de terrain. Et pour cause :

- aucun programme médical ambitieux n’est envisagé et aucune innovation ou activité nouvelle n’est proposée ;

- en revanche, la cession de la moitié de la surface de l’Hôtel-Dieu est annoncée, afin d’y créer des logements ; l’autre moitié de la surface sera dédiée (en droite ligne du projet d’« hôpital debout » de l’ancienne direction générale) à des urgences qui n’accueillent plus les pompiers, ni les cas graves. Sont prévus des lits de psychiatrie isolés au milieu de logements et des consultations sans plateau technique ni hospitalisation possible ;


- le service d’ophtalmologie de réputation internationale, idéalement implanté à l’Hôtel-Dieu avec ses activités ambulatoires, sera déménagé à l’hôpital Cochin pour un coût de 20 millions € .

Sur le terrain, la situation continue de s’aggraver au quotidien :

- les urgences avec 1,1 million de patients par an sont saturées dans tous les hôpitaux entraînant pertes de chances pour les patients, droits bafoués et épuisement dangereux des professionnels ;

- les décisions opérationnelles (retour des ambulances sur l’Hôtel-Dieu pour désengorger les autres services, ouverture de lits d’hospitalisation généraliste, etc.) ne sont pas prises ;

- les restructurations prévues par ailleurs (fermeture du Val de Grâce, fusion Bichat-Beaujon, concentration des services d’urgences, vente du tiers de l’hôpital Lariboisière, etc.) auront des conséquences calamiteuses sur le plan sanitaire et financier.

Pour l’Hôtel-Dieu comme pour l’AP-HP, il faut retrouver d’urgence une ambition hospitalière :

1/ Innovante dans l’offre de soins :

- l’Hôtel-Dieu, avec ses urgences neuves, son plateau technique performant (scanner, IRM) et des lits de médecine générale hospitalière prêts à accueillir des patients, désengorgerait les autres hôpitaux et soulagerait les équipes d’urgence, dans l’intérêt des patients  ;

- des lits de rééducation et de soins de longue durée pourraient profiter aux patients âgés, aujourd’hui relégués en grande banlieue ;

- une alternative à une hospitalisation conventionnelle par une chirurgie ambulatoire
(ophtalmologique, générale,…) serait à développer via des chambres ambulatoires au sein d’Hospitel situé à l’Hôtel-Dieu ;

- l’hospitalisation à domicile au cœur de Paris apporterait une fluidité des parcours de soins du domicile aux consultations en passant si besoin par les urgences et leur plateau technique.

2/ Innovante dans la gouvernance et le financement  : activités nouvelles, innovations tarifaires, centre de congrès médical sont autant de sources de financement par et pour les soins.

L’AP-HP poursuit le démantèlement de l’offre de soins au sein de l’Hôtel-Dieu sans prêter attention aux propositions de ses soignants de terrain. Sacrifier l’offre hospitalière pour des opérations immobilières est inepte, coûteux pour la collectivité et dangereux pour la santé publique.

Contacts presse :

Dr Gérald KIERZEK (urgentiste, 06 10 02 32 91),

Dr Christophe PRUDHOMME (urgentiste, CGT Santé, 06 83 25 98 90),

Guillaume GANDOIN (infirmier, 06 99 50 66 61).

Pour prendre connaissance de notre projet et du suivi de nos actions :

consultez notre blog : hopitalpourtous.blogspo


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko