Faut-il tuer la vie communale ?

Faut-il tuer la vie communale ?

Mercredi 1er novembre 2017, par André Bellon

L’autre matin, sur France Info, un secrétaire d’état du gouvernement d’Edouard Phillipe (j’ai oublié son nom) expliquait que la suppression de la taxe d’habitation serait compensée par un versement identique de l’Etat au centime près. On peut avoir des doutes au vu des promesses non tenues depuis des années vis-à-vis des communes. Maison peut d’autant plus s’inquiéter lorsqu’on entend le même secrétaire d’Etat justifier cette suppression par le fait qu’il y avait trop de différences des taux de prélèvement entre les communes. Faut-il comprendre que l’Etat s’engage à perpétuer ces différences grâce au reversement au centime près ? Ou cela veut-il dire qu’il va bêtement supprimer les communes ?

On ne peut que s’inquiéter.