Dans les communes, participons tous au débat sur la Constituante

Dans les communes, participons tous au débat sur la Constituante

Jeudi 29 mars 2012, par Cercle de Montpellier Villeneuve

L’Association pour une Constituante a pris à plusieurs reprises position contre la détérioration de la démocratie locale, en particulier sous les coups de butoir des lois territoriales. Elle avait, lors des dernières élections locales, appelé à rencontrer les élus locaux et à engager un large débat sur ces questions ( Voir http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article527 ). Elle a soutenu les élus qui se battaient pour défendre la démocratie locale ( Voir http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article378 ). Aujourd’hui, c’est dans le cadre de la Présidentielle que ces questions doivent trouver un nouvel écho. C’est pourquoi les membres et les cercles locaux de l’Association sont appelés à promouvoir localement ce débat. Nous publions ci-dessous et à titre d’exemple, la lettre que le cercle de Montpellier a adressé au maire de Grabels. Nous mettons par ailleurs en pièce jointe la lettre envoyée aux maires de Milhars et de Les Cabannes (Tarn) par notre ami René Chaboy

***


Association Pour une Constituante, Cercle de Montpellier :

460, rue des Amandiers

34750 VILLENEUVE LES MAGUELONE

V.L.Maguelone le 28 mars 2012

Monsieur René REVOL, Maire de Grabels

Hôtel de Ville 34790 G R A B E L S

Obj./ Demande d’audience.

Monsieur le Maire,

Les campagnes électorales de ce printemps constituent un temps fort de la réflexion des citoyens dont ceux de votre commune de Grabels et en tous cas un temps fort de leur information.

Cependant, la faible participation des électeurs aux précédentes élections témoigne – au moins au plan national – d’un déclin de la conviction que les élus peuvent ou veulent réellement changer le cours des choses pour résoudre leurs problèmes et ceux de leurs proches.

Au-delà des idées et des personnalités, nous pensons, au sein de l’Association pour une Constituante, que ce sont les règles du jeu politique – la Constitution – qui vide de leur sens le mandat et la capacité des élus à les mettre en œuvre. C’est la République qui est alors en danger.

Les communes et les départements, leurs élus, les électeurs, leurs proches et leurs activités en sont les premières victimes du fait des « lois territoires », du rationnement de leurs ressources propres et de la marche forcée à une intercommunalité supplantant la commune.
Notre association n’a donné aucune consigne de vote ; ce n’est pas son objet. Mais elle encourage ses adhérents et ses sympathisants à débatte, dans le cadre de leur commune et avec leurs élus, des moyens de rendre à l’avenir leur vote réellement utile et capable de répondre aux urgences d’une situation sociale dégradée.

Il est en effet nécessaire et urgent que les élus nationaux retrouvent un véritable ancrage dans une société comportant 65 millions de Français et 500 000 élus de proximité. Il faut qu’il soit fait contrepoids aux influences – à l’usage désastreuses – des centres de décision économiques nationaux et internationaux sur la vie et les activités des citoyens.

Il nous semble important que ces questions soient mises en débat le plus largement possible. C’est tout naturellement que nous nous tournons vers vous, la commune étant un des espaces historique essentiel de la vie civique. Une question est de savoir s’il faut renouer avec ces « assemblées communales » qui, dans les révolutions de 1789, 1830, 1848, 1871 débattaient des besoins de leurs habitants et adressaient leurs revendications ou doléances à leurs élus, ancêtres des conseillers municipaux et généraux.

Plus généralement, il est devenu primordial de poser la question de nouvelles règles du jeu démocratique institutionnel et de l’Assemblée Constituante souveraine qui les proposerait.

Dans cette perspective, je vous propose, au nom du Cercle Montpellier/Maguelone d’organiser avec vous dans une salle communale une réunion publique sur les sujets évoqués ci-dessus. Pour cela je vous demande de bien vouloir me recevoir en audience accompagné de notre camarade, Claude Bizeau, citoyen de votre commune, afin de nous entretenir avec vous à ce sujet.

Dans l’attente d’une réponse rapide et favorable, recevez, Monsieur le Maire, l’expression de nos cordiales salutations Républicaines.

Robert HADJADJ

P/le Cercle de Montpellier/Maguelone pour une Constituante - Tél. 06.81.04.48.16

Documents joints