Le peuple français sera-t-il enfin entendu ?

lundi 23 avril 2012
par  Association pour une Constituante

Le premier tour de la présidentielle paraît clair quant au résultat, ambigu quant à sa signification réelle.

Après des semaines de campagne marquées par les prédictions de sondeurs plus proches des bookmakers que des analystes politiques, un constat s’impose : le rejet du système est évident, mais il constitue à la fois un espoir et une inquiétude.

Un espoir car, au-delà de l’événement, s’est réaffirmé le besoin de souveraineté populaire. C’est la révélation de ce scrutin, pour ceux qui en avaient besoin, que la nécessaire mobilisation du pays face aux défis de notre époque qui mettent en danger sa liberté. L’impératif d’une Constituante s’impose pour répondre à ces défis dans le respect de la démocratie. Car les références politiciennes ne suffisent pas à exprimer le droit légitime du peuple français à retrouver sa souveraineté dans le respect de la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen.

Mais le résultat soulève aussi une inquiétude car l’extrême droite profite naturellement de ce rejet. Les aventures extrémistes en France comme dans l’ensemble de l’Europe semblent malheureusement aujourd’hui une réponse pour une part importante de l’électorat.

Bien sûr, la disparition probable d’un Président caricatural, destructeur du « modèle » social et politique français, ouvre la voie à un autre avenir.

Mais il n’est pas possible de simplement coller à l’événement. La question de la nature et de la place de l’Union européenne est posée. Le rôle des peuples qui la composent est la seule question face à l’avenir.

La Constituante a aujourd’hui la capacité d’y répondre au-delà des futilités d’une élection.


Commentaires

Logo de Claude Laigle
lundi 23 avril 2012 à 12h21 - par  Claude Laigle

A LIRE CE LIVRE

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko