FAISONS DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE un référendum pour une Constituante

FAISONS DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE un référendum pour une Constituante

Lundi 21 mars 2011, par Association pour une Constituante

Parmi les nombreuses prises de position en faveur de la Constituante (Voir en particulier

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article178 et

http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article128 )

nous publions ci-dessous celle de Gérard Blanchet, un des responsables du Front de gauche dans l’Allier.

Des révolutions tunisiennes et égyptiennes nous devons tirer des enseignements utiles sur notre façon à nous de dire à Sarkozy et toute sa bande : DEGAGE mais surtout de le réaliser.

Ce n’est pas un hasard si ces révolutions réclament une constituante.
De même, en France, il ne peut pas y avoir de changement politique sérieux dans le cadre du système institutionnel actuel. Il ne suffit pas de dire "Sarkozy dégage". Il faut que les citoyens sachent ce qu’il peut y avoir à la place pour une vraie rupture avec l’ordre existant et pour satisfaire les besoins sociaux.

Bien sûr, certains disent qu’il faut demander à Sarkozy d’organiser un référendum pour une 6ème République. Ce n’est pas sérieux car cela revient à avaliser sa légitimité et à lui reconnaître l’initiative.

Nous avons devant nous 2 élections, après les cantonales qui servent d’instrument de mesure ponctuel sur le ras le bol du peuple français.
Ces deux élections intimement liées sont celles de 2012 : la présidentielle en premier (merci Jospin), puis les législatives. La présidentielle est délicate car, tout en dénonçant la présidentialisation de le 5ème République, chacun en est obsédé.

Je propose donc :

Que, parallèlement à ces élections, nous mettions en place des comités avec adhésions directes comme le réclament de nombreux textes ou appels. Que ces comités existent dans au moins chaque circonscription législative.

Que nous subvertissions la Présidentielle en proposant qu’elle soit une sorte de référendum pour une Constituante. Demandons aux candidats et, en particulier, celui du Front de Gauche, de n’avoir que ce seul point à leurs programmes.

Du coup on transforme cette élection et on dit aux électeurs la chose limpide suivante : "Si vous votez pour notre candidat on change de système politique, vous vous réappropriez la vie politique qui n’appartient qu’à vous dans une démocratie. Si vous votez pour les autres, on continue comme avant".

Pendant la campagne présidentielle on mène en même temps la campagne sur le programme partagé c’est à dire sur les législatives.
Car bien sûr celles-ci ont lieu en juin comme prévu, car tant que la Constituante n’a pas terminé son travail on est toujours en 5ème République. Même si le candidat du Front de Gauche n’est pas au 2ème tour de la présidentielle et si on a mené en même temps la campagne sur le programme partagé on peut aux législatives obtenir la majorité, et donc appliquer notre programme et exiger du Président élu qu’il convoque une assemblée constituante, aidé par le mouvement populaire.

FAISONS DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE un référendum pour une Constituante.