Démocratie

lundi 7 mai 2012
par  Association pour une Constituante

Le vote en faveur de François Hollande confirme la volonté de changement des citoyens français.

Ce n’est alors pas un hasard si le mot « souveraineté », pestiféré jusqu’à il y a peu, a été tellement répété dimanche soir par les divers protagonistes de cette soirée électorale. Il faut y voir une évolution importante et pas seulement une commodité passagère. La situation du pays est en effet trop grave pour se contenter de mots. La souveraineté populaire est le fondement même de toute politique de redressement après des décennies de soumission à la fatalité, aux politiques de rigueur, aux injonctions des fameux marchés.

Le souvenir du référendum bafoué après le 29 mai 2005 est encore vif dans les esprits Les injonctions des milieux financiers pour soumettre la politique nationale aux critères de bonne gouvernance de Bruxelles et autres règles d’or sont de moins en moins supportées par ceux qui sont sommés d’en payer les conséquences.

Seule l’affirmation de la volonté du peuple français peut construire un avenir maitrisé et un monde stable avec les partenaires internationaux du pays.

Et qu’on ne dise pas qu’un peuple ne peut rien isolément. Les évènements en Grèce, les tensions en Espagne et en Italie, les contradictions au Royaume-Uni,… prouvent la convergence des aspirations.

Au-delà du changement nécessaire des hommes au pouvoir, les dernières années ont montré l’obligation, loin des jeux politiciens, de changements institutionnels profonds. Pour ce qui concerne plus particulièrement la France, c’est le sens de l’élection, sans autre programme, d’une Assemblée constituante au suffrage universel.


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko