Où l’on reparle du vote blanc

dimanche 25 novembre 2012
par  André Bellon

L’assemblée nationale a donc voté le principe de comptabiliser le vote blanc indépendamment des votes nuls. Certes, on peut y voir une avancée au sens où ce texte (sous réserve de son vote par le Sénat) reconnaît pour la première fois depuis plus d’un siècle et demi qu’un tel vote peut signifier quelque chose, à savoir le refus du choix proposé aux électeurs, choix souvent bien pauvret. Il y a donc là une sorte de victoire morale.

Le pouvoir pouvait, il faut le dire, de plus en plus difficilement ne pas faire un pas dans cette direction. Le vote blanc a représenté 2 millions d’électeurs lors des dernières consultations électorales. Mais, dans le même temps, le taux d’abstention est si élevé que certains, dans les instances du pouvoir, se disent qu’un taux de vote blanc est plus présentable qu’un taux d’abstention …… surtout si cela ne change rien aux résultats des candidats en lice. En effet, les résultats des candidats sont présentés et resteront présentés en rapport avec les suffrages exprimés…………. et les votes blancs ne seront pas considérés comme des suffrages exprimés. Les dirigeants politiques ont donc résolu la quadrature du cercle. En comptabilisant les votes blancs à part, ils peuvent penser faire diminuer le taux d’abstention et, dans le même temps, maintenir les résultats des candidats à l’identique. En effet, comptabiliser les votes blancs comme des suffrages exprimés pourrait faire tomber les résultats des candidats à des taux si bas que les élus n’apparaîtraient pas très légitimes. Mais la légitimité n’est-elle pas la vraie question du moment ?

En fait, de deux choses l’une, soit le vote blanc représente une prise de position politique et il doit être considéré comme un suffrage exprimé, soit on comprend mal la demi mesure qui vient d’être prise. C’est dur de lire les résultats électoraux en période de crise politique.


Commentaires

Logo de Rabatel Sylvie
dimanche 2 décembre 2012 à 10h18 - par  Rabatel Sylvie

C’est la toute la politique de F.Hollande : ni droite ni gauche, ni chaud ni froid, un grands verre d’eau tiède. Comme on ne peut pas dire que tout le monde est content, il faut bien voir que tout le monde est fâché. Mais où cela nous mènera-t-il ? Nous sommes sur la tranche d’une lame de rasoir.

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko