La conclusion qui s’impose

mercredi 3 avril 2013
par  Association pour une Constituante

Combien de Jérôme Cahuzac faudra-t-il, combien de poussée du Front national, pour qu’on pose enfin la seule question qui vaille : comment refonder la démocratie ? L’affaire Cahuzac serait en elle-même banale si elle ne révélait la nature du système politique et institutionnel dont la République est prisonnière. Quels sont les mécanismes, qui ont fait de JC un ministre du budget, étoile montante de son parti ? Quels sont les critères de « compétence » ?, qui les définit ?, qui est chargé de les appliquer ? C’est la réponse à ces questions qui peut permettre définir la démocratie. La première « compétence » d’un homme politique est sa capacité à représenter effectivement les citoyens et de prendre des décisions d’intérêt général en leur nom et sous leur contrôle.

La démocratie est aujourd’hui prise en étau entre la litanie des affaires et la démagogie de l’extrême-droite dans une logique infernale qui conduit à la destruction de la République. La refondation de la démocratie s’impose à l’évidence. Seule l’élection d’une assemblée constituante le permet car elle piège les extrêmes en portant le débat sur le fond.


Commentaires

Logo de toldai
jeudi 4 avril 2013 à 16h27 - par  toldai

Une démocratie vit bien si ses citoyens sont démocrates.
Reconstruire la bienveillance sociale est un préalable.
Imaginer et construire une autre vie que la compétition consumériste est donc nécessaire.
Parler de progrès politique, c’est aborder ces sujets.
La constitution pourra être le fruit de la solidarité retrouvée.
Sinon, on fait voter l’aliénation ambiante et ce serait juste un ravalement de façade.

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko