Le NON alsacien : Oligarchie autiste. Tout ça pour ça !

mardi 9 avril 2013
par  Association pour une Constituante

Ci-dessous un communiqué de l’Association après le référendum alsacien. En pièce jointe les 10 raisons de Voter Non pour le Cercle républicain du Haut Rhin.

***


Le référendum sur un projet de fusion des départements et de la région d’Alsace s’est soldé dimanche 7 avril par un échec total pour ses partisans, notamment au MEDEF et dans les hautes sphères du PS et de l’UMP.

Malgré un tintamarre médiatique en faveur du OUI, l’envoi de matériel électoral en faveur du seul OUI, il a bien fallu constater une abstention massive et le rejet du projet dans le Haut Rhin.

Échec spectaculaire des sondages qui n’ont cessé de prévoir une large victoire du OUI souhaitée par leurs commanditaires. Profonde démoralisation des « ouistes » au point que leur leader, Philippe Richert (UMP), président du conseil régional d’Alsace déclarait que
"la question du « millefeuille » reste ouverte. Nous avons raté le coche pour dix, quinze ou vingt ans".

Échec spectaculaire aussi pour le projet de 3eme de la reforme territoriale préparée laborieusement par le Président Hollande à la suite du Président Sarkozy. Réforme qui aurait organisé l’extinction des départements au profit d’intercommunalités forcées et de métropoles.

Échec d’une obstination des gouvernements successifs, de « gauche » comme de « droite » qui depuis plus de 20 ans proposaient aux électeurs de voter la fusion d’un conseil régional et d’un conseil général : ce fut le cas de la Corse et des DOM, sauf à l’ile de la Réunion.

Ce fut à chaque fois une très forte abstention, soit un refus des électeurs, soit une acceptation très serrée malgré les recommandations d’un large consensus des « grands élus » et les conseils des hiérarques de l’Union Européenne.

C’est qu’en France, il y a pour eux trop d’élus (plus de 500 000), c’est-à-dire des millions de citoyens de droite comme de gauche qui ont présenté, défendu et réalisé des budgets répondant aux souhaits des électeurs.

Ces millions de citoyens, les familles constituent de façon peu spectaculaire mais bien réelle une partie essentielle de la « constitution du peuple en corps » Peuple qui en a besoin pour que la république travaille pour eux…et non pour une infime minorité de financiers.

Le NON alsacien, venant après d’autres depuis celui du 29 mai 2005 signifie que le peuple est conscient et prêt à se « reconstituer en corps » dans des assemblées communales et à appeler à l’élection d’une Assemblée constituante qui chassera les marchands du temple de la maison commune de la Nation.

***


En pièce jointe les 10 raisons de Voter Non pour le Cercle républicain du Haut Rhin


Documents joints

Word - 31.5 ko
Word - 31.5 ko

Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko