La nostalgie de la guerre froide

lundi 8 juillet 2013
par  André Bellon

La Lituanie s’apprête à assurer la présidence du Conseil de l’Union européenne pour 6 mois. C’est juste alors que, le 14 juin, les gouvernements des 27 Etats membres de l’Union européenne (UE) ont donné mandat à la Commission européenne pour négocier avec le gouvernement des Êtats-Unis la création d’un marché commun transatlantique appelé, en anglais bien entendu, TTIP : Transatlantic Trade and Investment Partnership.

La Présidente lithuanienne, Mme Dalia Grybauskaite, interpelée sur l’affaire des écoutes américaines, a estimé que cela ne saurait freiner un projet si important pour le commerce (et bien entendu la croissance et l’emploi –défense de rire-). Elle a même ajouté qu’il n’était pas question de demander des excuses aux Êtats-Unis, tout au plus des éclaircissements techniques, car, a-t-elle fait observer, « le choix du moment de ces révélations, qui ne sont pour l’instant que des rumeurs propagées par la presse, n’est pas l’effet du hasard (...), juste avant la date prévue du lancement des négociations d’une zone de libre-échange euro-américaine. Et le fait qu’Edward Snowden [le jeune Américain qui a révélé le dispositif de surveillance mondiale Prism] se trouve à Moscou incite à faire cinq fois plus preuve de méfiance ».

Elle a ajouté que toutes les manipulations sont possibles de la part de Vladimir Poutine à cause de qui « la Russie connaît moins de démocratie et moins de respect des droits de l’homme …N’attendez pas de ma présidence de l’Union que l’on critique nos amis américains ».

On croit comprendre que, dans sa vision des choses, l’affaire Snowden aurait pu être montée de toutes pièces par Moscou comme aux beaux temps de la guerre froide. En tous cas, le discours de Mme Dalia Grybauskaite n’aurait pas déparé à cette époque ! Espérons que cela ne présage pas la montée des affrontements. En tout, qu’on le veuille ou pas, cela nous engage.


Commentaires

Logo de christian berthier
vendredi 12 juillet 2013 à 00h42 - par  christian berthier

Robert a raison de rappeler que tout dépend du peuple.
Tout a toujours ete fait, en haut, pour laisser le peuple - tous les peuples - en dehors du pouvoir de gerer la socitété. et pourtant, in fine, les peuples se sont imposés aux dirigeants du passé.
C’est pour cela que l’association ne limite pas ses reflexions et ses adresses aux intellectuels eclairés et aux coinstitutionnalistes.
Je rappelle aussi que bien que d’extraction tres modeste, la présidente tituanienne a d’abord ete une apparatchika reconnue comme telle a Moscou. C’est sans doute là qu’elle attrappé le virus oligarque qui l’a conduite tout droit dans les reseaux d’influence americains du type de ceux qui ont conditionné nombre de cadres des partis de droite, du centre et "socialisants" apres 1947..
Il serait interessant d’etudier en quoi la constitution lituanienne maintien les sommets de l’etat à l’abri d’elus trop sensibles aux besoins du peuple.
Reste que l’abstention fut massive dans les trois pays baltes et que les candidats "liberaux" furent elus par le rejet des regimes imposés par Moscou.
Interessant aussi d’etudier comment les travailleurs baltes précarisés ont ete utilisés chez eux pour produire à bas prix et en suede pour faire concurrence aux travailleurs suedois syndiqués :
Il n’y a pas plus de nostalgie de la guerre froide que de demembrement à chaud de la Yougoslavie par les armées de l’OTAN. Les peuples ont de la memoire et retrouvent le chemin de la satisfaction de leurs interets
vitaux.

Logo de Shiva
mardi 9 juillet 2013 à 18h31 - par  Shiva

oui, je crois aussi qu’à partir de là , la france sera plutot dans la dépendance que un memebre honorable d’un ensemble. Alors la resistance s’impose...... "aux Armes les Citoyens" ou comme jlm "Aux Balais" !!!!!!! à chaqu’un sa méthode...
Shiva

Logo de Jean-Marc
mardi 9 juillet 2013 à 12h41 - par  Jean-Marc

Pas que la nostalgie de la guerre froide, camarade...

La nostalgie de l’essence totalitariste aussi. Ou celle de la guerre tout court, aussi aussi.

Engagez vous rengagez vous dis tu cher André ?
Où est le contrat, que j’en lise les lignes en petits caractères avec grand soin et en décrypte les éventuelles failles "juridiques" ?

Liberté et instrumentalisation sont mal conciliables, égalité et piédestalS sont mal conciliables, fraternité et manipulations sont mal conciliables.

Ou disons qu’il est temps démocratiquement et socialement parlant de les dissocier, et de faire un peu de Lumière AVEC et POUR le peuple, et donc non dans et sur son dos.

21ème est responsabilisant et autonomisant, entre autres choses.

A bientôt j’espère.

Logo de Germinal
mardi 9 juillet 2013 à 11h22 - par  Germinal

Bien entendu il n’est pas question de déplaire aux Etats-Unis dont nous sommes depuis la dernière guerre les vassaux bien soumis et obéïssants ! Nous avons accepté leur colonisation rampante, fast-food, "musique", mode, idéologie...Que nous reste-t’il à défendre, même la langue y est "just" passée !!
Alors continuons acceptons tout le reste OGM, poulet à la javel, gaz de schiste...j’en passe et des meilleures et l’UE va nous y aider, soyons-en sûrs !!
Alors citoyens que nous reste-t’il à faire nous qui avons tout accepté et je dirais même INTEGRE !

Logo de FifiBrind_acier
mardi 9 juillet 2013 à 07h35 - par  FifiBrind_acier

Bonjour,
C’est vrai que les USA, avec Guantánamo et le Patriot Act est un modèle de démocratie qu’il convient de préserver... et si possible de copier.

Site web : Patriot Act
Logo de Robert HADJADJ
mardi 9 juillet 2013 à 00h40 - par  Robert HADJADJ

La priorité des priorité n’est elle pas de sortir la France de ce bourbier qu’est l’Union européenne ? Si rien n’est fait, ce traité sera signé avec les mêmes promesses qui nous ont été assénées lors de Maastricht. et sortir du piège deviendra impossible ! Si le peuple français ne bouge pas plus, la lutte pour l’indépendance risque d’être longue et périlleuse.

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko