Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité

vendredi 13 septembre 2013
par  Coordination nationale

COMMUNIQUE de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité


sur l’HÔTEL DIEU le 3 septembre 2013

La Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité salue et apporte son soutien à la lutte de l’Hôtel-Dieu.

C’est au cœur de Paris, entre Notre-Dame et la préfecture de police, que se livre une belle bataille exemplaire, pour défendre et assurer la promotion et la défense de notre Service public de santé.

Poursuivant la « restructuration » des hôpitaux publics, du financement et de l’organisation des soins, mise en route depuis plus de 30 ans, désormais encadrée avec une redoutable cohérence par la loi « Hôpital Patients Santé Territoire », le ministère de la Santé reconduit la politique pieusement désignée de « Maitrise des dépenses de Santé ». Ce qui veut précisément dire : fermeture d’hôpitaux jugés trop petits, trop couteux, inutiles..

Tout est prétexte à l’invraisemblable nécessité de réduire les lits hospitaliers, les durées de séjour, les services et s’il le faut les hôpitaux eux-mêmes, après avoir réduit le nombre des soignants toutes catégories.

Il faut fermer, regrouper, fusionner, pour réduire les dépenses et créer les conditions de la privatisation de la Santé : assurances privées contre Sécurité Sociale, cliniques commerciales contre hôpitaux publics, maisons de santé libérales contre centres de santé, usines à bébés contre maternités.

Et pendant ce temps là, on se bat dans les services d’urgence où il faut attendre 4, 5, 6 h. avant d’être soigné.

Au secours Laënnec, ils sont devenus fous !!

En région parisienne, après les fermetures de Broussais, Jean Rostand, St Vincent de Paul, des maternités de l’Hôtel-Dieu et de St Antoine, de centaines de lits de SSR et de SLD* , les projets de fusion de Beaujon-Bichat, la disparition à court terme de Fernand Widal, les lourdes menaces sur les maternité des Lilas et des Bluets.., l’Hôtel-Dieu serait tout simplement fermé et remplacé par une innovation d’avenir : un hôpital Canada Dry (hôpital sans lit) qui fait rêver Jean-Marie Le Guen. Ces gens là ont une imagination sans bornes.

Et bien, pour rappeler à Claude Evin, Jean-Marie Le Guen, Marisol Touraine, que tout ça est désastreux, les soignants et usagers de l’Hôtel-Dieu, non contents de présenter un excellent projet alternatif destiné aux 400.000 habitants du centre de Paris (5 arrondissements), ont décidé de faire connaître à tous le scandale de cette fermeture programmée et l’aggravation qui en découlerait des conditions d’accueil des Urgences des hôpitaux de Cochin, Lariboisière..

Ils occupent leur hôpital, notre hôpital, avec le comité de soutien de l’Hôtel-Dieu depuis le 1° septembre. La coordination nationale des comités de défense des hôpitaux apporte son soutien total à cette juste lutte, s’engage à la populariser en Ile de France mais également dans tout le pays, et à tout faire pour obtenir au plus vite l’arrêt du démantèlement de l’Hôtel Dieu, hôpital de proximité du centre de Paris, ainsi que la réintégration dans ses fonctions du docteur KIERZEK, urgentiste, ignominieusement sanctionné.

Avec la ferme volonté d’en faire une lutte nationale, celle de tous les soignantes et les soignants, de tous les citoyennes et citoyens, qui se battent pour leurs hôpitaux publics de proximité de Lannemezan à Longwy, de Vire à Briançon, de Lure à Marie-Galante, des Lilas à Saint Affrique...

Le 3 septembre 2013,


Commentaires

Logo de colombani
mardi 17 septembre 2013 à 14h39 - par  colombani

j’habite dans le sud-est et là aussi la situation "n’est pas triste" fermetures, regroupements, éloignement... l’année dernière mon neveu s’est blessé en jouant au trampolino à six-fours : il a fallu aller à Toulon, traverser Toulon pour aller à l’hôpital tout neuf, inauguré peu de mois auparavant, Sainte-Musse ; durant le trajet je pensais que s’il s’était blessé aux heures de pointe traditionnelles il faudrait plus d’une heure aux pompiers pour y arriver ; nous n’avons mis qu’une demi-heure - à signaler qu’il y avait auparavant des urgences pédiatriques à l’hôpital de La Seyne sur Mer - et là : 2 appareils de radiologie sur 4 HS - salle de déchocage occupée donc un blessé de la route devait attendre - quant au programme informatique !! il n’était pas possible de transmettre les résultats du scanner de mon neveu à l’hôpital de la Timone à Marseille où il avait dû être transféré - le service avait oublié de remettre les clichés aux ambulanciers - une solution a quand même été trouvée après 28 h. alors regroupement pour efficacité ? pendant le temps d’attente un autre enfant ayant fractures du bras n’avait d’autre traitement que du doliprane, pareil pour une petite mémé qui était tombée

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko