Lanceurs d’alerte et associations de citoyens pour une démocratie alimentaire ?

samedi 11 janvier 2014
par  René Chaboy

L’année 2014 sera-t-elle celle d’un projet national des biens communs pour une réelle économie alimentaire ?

Parler de démocratie alimentaire peut surprendre, cependant à une époque marquée par la famine et l’insécurité alimentaire, ce terme n’est-il pas adapté à entreprendre coopérativement un projet de société ?

Chacun de nous demain peut devenir malade et manquer de nourriture dans un système plaçant globalement la vente avant la répartition à mieux produire pour chacun.

Une nouvelle fois, les fêtes de fin d’année les lobbys de la malbouffe ont vendu l’idée de la surconsommation à « manger sans faim » . Les papiers publicitaires sont venus alourdir un peu plus les tonnes de déchets s’ajoutant à l’augmentation de nos impôts, au travail de misère et au chômage. Ces belles images font-elles encore rêver les Français (e) s ?

Remplir les poubelles, promouvoir ensuite une gestion du recyclage n’est pas le meilleur modèle ni pour les travailleurs qui traitent les détritus tous les jours , ni pour les consommateurs-contribuables . Ne sommes-nous pas capable d’imaginer mieux entre citoyens de bonnes volontés en fondant un réel concept économique, écologique favorable à la santé pour mieux produire ?

Peut-on gérer le défi climatique sans avoir régler auparavant les scandales alimentaires à répétitions ?

Or, les scandales alimentaires sur la viande ne sont pas terminés, qu’un nouveau scandale se profile à l’horizon : le scandale sur les farines. lire http://www.lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=490:pains-et-bles-rustiques-face-au-gluten-et-aux-allergies-quil-engendre-&catid=13:agenda&Itemid=59#.UsgwKXyx671

Tous ces sujets sont développés au lien suivant : http://www.lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=487:entre-insecurite-alimentaire-obesite-et-faminen-grandir-en-humanite-&catid=13:agenda&Itemid=59#.Usgwbnyx672

Des solutions sont envoyées régulièrement par nos correspondants dans notre réseau, enrichissant les informations de biens communs pour la nourriture de l’être humain.

Une nouvelle rubrique inaugurera cette nouvelle année : Les dates des lanceurs d’alerte et associations de citoyens pour une démocratie alimentaire. (à consulter régulièrement)

Un soutien coopératif aux petits producteurs refusant d’employer des engrais, autres pesticides et OGMs s’organise, car le grand monopole n’hésite pas à faire condamner le travail alimentaire qui ne va pas dans son sens : continuer à développer la malbouffe. Famine et insécurité alimentaire coûtent très cher à chacun de nous, ajoutant à ce développement sans conscience, les risques liés à la consommation croissante des énergies fossiles et nucléaires pour alimenter cette chaîne infernale avant de nourrir convenablement l’être humain.

Vous pouvez vous informer par le site Lien en pays d’OC et vous relier à ce mouvement de résistance, en consommant autrement face au grand monopole des multinationales de la malbouffe industrielle.
Vous pouvez rejoindre dans ce groupe https://www.facebook.com/groups/421004381276693/ et le site http://www.lienenpaysdoc.com/ merci de le faire connaître à vos amis.

L’association Lien en Pays d’OC vous attend , l’assemblée Générale est prévue le Samedi 31 mai 2014.

A bientôt.

René Chaboy pour un autre monde possible et indispensable avec la nourriture de l’être humain.


Commentaires

Logo de BIZEAU Claude
jeudi 6 février 2014 à 18h34 - par  BIZEAU Claude

René Chaboy pourrait-il préciser ce qu’il entend par "démocratie alimentaire" ? Concrètement, qu’est-ce que peut être "un projet national des biens communautaires pour une réelle économie alimentaire" ? Les petits producteurs qui acceptent d’utiliser des engrais et qui accepteraient de cultiver des OGM (si les faucheurs d’OGM n’avaient pas terrorisé la profession) ne devraient-ils pas être aidés eux aussi face à la concurrence des très grosses exploitations, si tel est le but recherché ? Les engrais sont fort utiles en agriculture et les OGM pourraient l’être aussi.

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko