5 Messages

  • L’horreur présidentielle#3

    Le 23 février 2017 à 16:59 par Ruckebusch

    Je suis vos billets et déclarations depuis plusieurs années. Analyses et arguments sont souvent pertinents, toutefois, de mon point de vue, vous ne pouvez plus vous satisfaire de dénoncer. Les questions du "comment faire " pour aller à la Constituante ? et pour quel projet de société ? doivent être traitées
    Les forces du Capital n’ont jamais été aussi mondialement puissantes, et arrogantes, Trump en est la parfaite incarnation ! Partout le Politique et la Démocratie sont vidés de leurs contenus.
    À deux mois du premier tour des présidentielles, croyez-vous pouvoir encore et toujours dénoncer en éludant ces deux questions ?
    Que signifie cette discrétion à propos des actions à mener ? établir des contacts, rechercher des convergences, est-ce si difficile ? Que craignez-vous ? Que redoutez-vous pour « rester sur le banc de touche » ?
    Bien cordialement

  • L’horreur présidentielle#3

    Le 25 février 2017 à 17:11 par riela

    Bonjour
    Encore une fois :d’accord
    e t comment fabriquez-vous le rapport de force INDISPENSABLE ?
    Qui va convoquer cette Constituante ?
    Paroles !
    Salutations républicaines
    A R

  • L’horreur présidentielle #3

    Le 26 février 2017 à 16:38 par Association pour une Constituante

    Comme tous les rapports de force dans l’Histoire : par la conviction, la volonté et le combat.

  • Constituante et libéralisme

    Le 4 mars 2017 à 19:12 par bertre

    L’absence de démocratie est une stratégie voulue du capitalisme dont l’objectif est, depuis 250 ans de réserver le terrain politique aux possédants et ceci, afin qu’ils maintiennent le Peuple dans cette "servitude volontaire " qui lui interdit de défendre ses intérêts.
    Avec l’évolution des connaissances et la révolution numérique, l’oligarchie mondiale a pu, de manière discrète et "apparemment indolore" asservir encore plus les populations par la propagande médiatique et par l’utilisation de méthodes terroristes d’asservissement : guerres, guerres civiles, catastrophes naturelles , crises économiques, etc. (Lire "La stratégie du choc" de Naomie Klein)
    Pour rétablir la démocratie par une constituante ; il est nécéssaire de refuser ce système néolibéral qui est la source de tous les maux, y compris de la destruction méthodique de l’éco-système.
    Si on réunie une constituante sans remettre en cause le néolibéralisme, l’aboutissement des travaux de cette assemblée risque fort d’être la souris dont la montagne accouche.
    Ces gens sont puissants et bien organisés, ils obéissent à une seule autorité qui est celle du Bilderberg. Ils maitrisent totalement les médias et peuvent acheter des millions de gens. Il peuvent faire avorter n’importe quelle constituante par les hommes politiques qui sont, depuis toujours, à leur service.
    Le néolibéralisme est une forme particulièrement teigneuse du fascisme.
    On ne légifère pas contre le fascisme sous son contrôle. On le neutralise avant de commencer

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)