Le fennec

mercredi 25 avril 2018
par  Jacques Lafouge, Tribune libre

Cette tribune de Jacques Lafouge est un appel à débat.

Bordeaux figure rarement dans les chroniques concernant l’islamisme. Il y a certes une population d’origine maghrébine ou turque (surtout ne pas parler de communauté mot qui isole et désigne) mais qui ne se faisait pas remarquer de façon notable jusqu’à présent. Cette situation ne diffère pas notablement de celle de nombreuses villes de France.

Toutefois il est constaté la présence de plus en plus visible de femmes porteuses du foulard islamique et plus, situation pratiquement inconnue il y a dix ans, ainsi que des hommes porteurs de djellaba. Ces vêtements sont portés de façon ostentatoire dans l’espace public. Bien entendu on pourra affirmer que chacun a le droit de s’habiller comme il veut, mais lorsque que le port de ces vêtements s’accompagne de l’usage bruyant de la langue arabe systématiquement dans les urgences des hôpitaux ou les salles d’attente des édifices publics ou de la sécurité sociale, il y a là un envahissement à terme porteur de rejet. Ceci est également le cas ailleurs.

Trois faits méritent toutefois d’être notés.

D’abord l’ignorance de la part de certains élus nationaux et locaux de ce qu’ils devraient être les défenseurs de la loi de 1905. On verra ainsi proposer qu’un ancien temple protestant désaffecté soit transformé en lieu de réunion pour les religions ou un maire demander à ses administrés de ne pas manger dans la rue en période de ramadan pour ne pas choquer ceux qui jeûnent.

Ensuite l’attitude de la mairie qui se plaît à ignorer complètement que la laïcité est un des socles de la République. Tous les ans il est organisé des visites de églises et autres locaux religieux sous le prétexte de culture. Les organisations laïques ne sont jamais invitées ou contactées et ce dans un pays où 63% de la population est indifférente à la chose religieuse, agnostique ou athée. Elle organise également et régulièrement dans les locaux municipaux, et avec sa présence effective, des réunions des représentants des diverses religions, chacun vantant les mérites de sa religion. Mais il arrive que l’archevêque en profite pour se plaindre en face de l’imam de la situation faite aux chrétiens d’orient et que celui-ci se plaigne de ce que ses coreligionnaires ne sont pas accueillis en France.

Enfin cet imam est un cas très particulier. D’origine marocaine installé à bordeaux, décoré de la légion d’honneur, il passe pour un modéré. Il se peut bien que ce soit ne soit qu’une apparence. Pour l’avoir entendu à plusieurs reprises son discours peut, en effet, passer pour modéré. Si ce n’est que sa présentation de sa religion paraissant absolument orthodoxe, comme le font tous ses confrères, il ne cite que le plus rarement possible le coran, ce qui lui permet de laisser dans le vague les points pourtant capitaux concernant les femmes, la violence, l’attitude vis à vis des autres religions et des athées ou le jihad. C’est pourtant sur ces sujets que des prises de position fermes seraient nécessaires et appréciées. En cela il est rusé comme le fennec, petit animal qui peut être agréable et de compagnie mais qui n’en demeure pas moins un renard.


Commentaires

Logo de BIZEAU Claude
jeudi 3 mai 2018 à 21h46 - par  BIZEAU Claude

Pour contribuer à la discussion, je me permets de reproduire une lettre envoyée en 2016 à la revue "La Raison" :
"" En Allemagne, pendant la montée du nazisme, un journal communiste écrivit " Il ne faut pas que l’arbre national-socialiste nous cache la forêt social-démocrate" .Quelques mois après, communistes et socialistes partageaient les mêmes baraques dans les camps de concentration, ce qui fait de cette phrase malheureuse, l’exemple même de l’aveuglement sectaire et dogmatique. J’ai peur que, en ce moment, certains d’entre nous ne soient victimes d’une semblable illusion d’optique. On l’a vu avec l’affaire "BabyLoup". ( Je ne parlerai pas de l’affaire de l’IUT de ST DENIS, ne disposant que de deux sons de cloche contradictoires et d’aucun élément pour les départager). Bien sûr, la situation n’est pas aussi grave qu’en 1932 en Allemagne. Bien sûr,il existe une partie de l’opinion publique pour laquelle la laïcité ne doit être qu’une "catholaïcité" au service d’une guerre contre l’islam, et n’est évidemment pas question d’entrer dans ce jeu. Cependant, il faut bien le reconnaître, à côté du terrorisme et en relation avec lui, il existe en France un certain nombres de musulmans. (appelons les "Salafistes" pour simplifier) qui travaillent patiemment à séparer les musulmans résidant en France des autres citoyens, en les amenant, sous prétexte de religion et de vertu, à vivre selon la Charia et non plus selon les lois françaises. Ce mouvement est encore très minoritaire mais il est riche,obstiné et déterminé.Il est en apparence parfaitement pacifique, si ce n’est qu’ en définitive,son mode d’action est assez simple : inspirer la crainte et réduire au silence (craintes des femmes d’ apparaitre impudiques, craintes des hommes d’être aperçus fumant une cigarette pendant le ramadan, craintes des commerçants de vendre de l’alcool ou du porc, craintes des élus locaux d’avoir des problèmes s’ils font respecter la laïcité, et silence parce qu’on a peur d’être accusé d’ "islamophobie", ou par peur des représailles, voire du terrorisme).
Cette véritable subversion appelle une riposte idéologique (l’éternel combat voltairien contre "l’infâme", le fanatisme) et politique. Car, de deux choses l’une, ou nous obtenons que les musulmans de France acceptent la liberté de conscience et l’apostasie, la séparation des églises et de l’Etat, la laïcité et la mixité, alors la République aura gagné, ou chaque communauté se met à vivre selon ses propres règles au nom de la "liberté religieuse", et s’en est fait d’Elle.
Il est évident, que, dans ce combat politique, toute manifestation de racisme, de xénophobie, d’intolérance, rejette les musulmans dans les bras des "Salafistes". Lutter contre ces manifestations fait partie du combat. Mais fermer les yeux, nier l’existence des problèmes,imposer le silence à ceux qui les dénoncent serait tout aussi dangereux. ""

Logo de Hadjadj Robert
lundi 30 avril 2018 à 11h30 - par  Hadjadj Robert

Félicitations à Jacques Lafouge pour son article dont le titre aurait put tout aussi bien s’appeller " le Chacal" ! Il est tres rare de voir à gauche s’éveiller à la menace de l"islamisme dans notre société et trouver de tel articles. Cherchez, vous n’en trouverez pas. Force est de constater que la crainte de se voir taxer de droite voire de fascho ne tiens plus tant la menace est devenu criante.
Alors merci à Jacques pour son article qui ouvre une espérance d’union sacrément urgente des laïques contre l’ordre noir islamique.
Robert Hadjadj
P/Cercle de Montpellier pour une Constituante

Site web : Robert max Hadjadj

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko