Colloque : Recours à la force : le retour des vieux démons ?

dimanche 10 juin 2018
par  André Bellon

L’Association pour une Constituante et l’Institut Prospective Sécurité en Europe organisent un colloque le samedi 23 juin de 14h30 à 19h :

Recours à la force : le retour des vieux démons ?

Samedi 23 juin 2018 14H30/19H00

Hôtel de l’Industrie

4, place Saint-Germain-des-Près - 75006 – Paris

Inscription auprès de : andre.bellon@wanadoo.fr

Les bombardements américains, britanniques et français en Syrie en avril dernier s’affranchissaient dangereusement des règles de la Charte des Nations Unies quand il s’agit de recours à la force ; la décision unilatérale de Washington de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien du 14 juillet 2015, confirme la fragilité de l’ordre international symbolisé par l’Organisation des Nations Unies créée en octobre 1945. Dans le même temps, l’abus du droit de veto (Russie sur la Syrie, Etats-Unis sur Israël), paralyse le Conseil de sécurité tandis que la Chine conforte son espace sécuritaire.

A l’heure où s’affirment des organisations subrégionales et des logiques de puissances alternatives transcontinentales, telles que celles portées par la Chine, la Russie, l’Iran ou encore la Turquie, il convient de s’interroger sur le maintien de la paix, le contrôle du recours à la force, la sécurité collective. Comment fortifier le multilatéralisme, issu de la Charte des Nations-Unis, dans un monde instable ?

Introduction : André Bellon, ancien Président de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale

Modération de la table-ronde : Anne-Cécile Robert, journaliste, Vice-Présidente de l’Association pour une Constituante

- Jean-marc de la Sablière, Ambassadeur de France, ancien représentant permanent de la France aux Nations Unies

- Lansana Kouyaté, ancien Premier ministre de Guinée, ancien sous-Secrétaire général de l’ONU aux Affaires politiques, ancien secrétaire exécutif de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)

- Francois Rivasseau, Directeur du Département sécurité et espace du Service Européen d’Action Extérieur (SEAE)

- Georges Philippenko, Universitaire, Agrégé de Russe, ancien Conseiller culturel à Moscou.

- Valia Kaimaki, journaliste grecque

Conclusion et synthèse des débats : Emmanuel Dupuy, Président de l’Institut prospective et Sécurité en Europe (IPSE)

Inscription obligatoire auprès de : andre.bellon@wanadoo.fr


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko