Compte rendu de la Réunion du cercle Nantais et réponse de Michel Courbet à la lettre aux élus et candidats aux cantonales

vendredi 6 mai 2011
par  Cercle de Nantes

Nous publions ci dessous le compte rendu de la réunion du Cercle Nantais pour une Constituante du 5 mai 2011, puis la réponse de Michel Courbet à la lettre aux élus et candidats

Présents : D Lepage, J Hernandez, Y Moulinier, L Gourdon, L Gil. J. Desplanches

Excusés : R Desplanches, JM Barial, J. Carré
Invitée : Annie Richardeau

La France perd la mémoire…Quand elle la retrouve, elle est souvent sélective, partielle, voire partiale. Qu’on se souvienne de « l’embarrassante » commémoration du bicentenaire de 1789 ! Elle fut la plus neutre et la plus consensuelle possible et même pour certains, l’occasion d’en réécrire une version libérale conforme à l’esprit de la « révolution conservatrice » qui battait son plein dans les années 90, les années Mitterrand…Tiens ! c’est bientôt le 10 mai…

Notre réunion, elle, s’est tenue le jour anniversaire de la réunion des Etats Généraux de 1789. Le peuple enfin allait écrire l’histoire de sa propre main.

Informations générales.

Site national : Il a été noté une augmentation notable de la fréquentation du site et des échanges qui s’y produisent. Ce regain d’intérêt peut être attribué à la situation générale (Islande, « printemps » arabe...) et aux échéances présidentielles en France. On constate que la plupart des candidats (ou présumés tels) n’hésitent plus à évoquer certaines remises en cause de la Constitution actuelle.

Il devient donc indispensable de nourrir régulièrement le site national par les contributions de tous afin d’en faire un lieu attractif de débats et d’échanges : chacun doit faire un effort en ce sens, les thèmes ne manquent pas ( par exemple celui de la dimension écologique dans la Constitution, compte tenu, par exemple, du fait que le « capitalisme vert » a évacué la question des limites physiques du monde ....ou encore, des analyses comparées des systèmes constituants de l’Amérique latine ... )

La discussion s’engage ensuite sur les difficultés que nous pouvons rencontrer à faire partager nos préoccupations.

En effet, le constat est inquiétant : les institutions sont bloquées, le citoyen éclairé apparaît comme dangereux, et le phénomène abstentionniste pourrait bien révéler une dépolitisation de la société née d’une impuissance vécue et organisée au profit de ceux qui se sentent propriétaires d’une démocratie à leur service exclusif.

Autrement dit, ce n’est pas le peuple qui s’abstient mais la privatisation du pouvoir qui produit l’abstention qu’il déplore, dernière rambarde d’un semblant de légitimité…… La république, de chose publique, est devenue chose privée.

De plus, beaucoup de citoyens vivent dans la crainte (chômage, retraite, droits sociaux, …), certains ne supportent plus la trilogie pouvoir/argent/sexe ; d’autres adoptent une vision anarchiste en essayant de se créer un univers parallèle ; d’autres, enfin, dérivent vers la délinquance … manifestation chaotique de l’impuissance à construire une vie intégrée et citoyenne. Qu’on se réfère au récent rapport du Médiateur de la République, J.P Delevoye qui décrivait une « société psychiquement fatiguée ».

Dans des milieux qu’on pourrait croire « éclairés », le constat n’est pas moins inquiétant. L’accent est mis sur les compétences, l’application de protocoles, au détriment de la culture générale humaniste de « l’honnête homme du XVIII° siècle ». Au sein de certaines grandes écoles, on constate un manque de culture, de curiosité, de capacités critiques, d’humanisme et de créativité… (Dernier rapport de jury de l’ENA), une sorte de décervelage qui réduit de nombreuses élites à ne prendre en compte que la compétence technique au dépens de l’éthique et hors de leur profession à se replier sur la sphère privée.

Il faut ici mettre en cause un système éducatif qui formate les étudiants au service d’un capital qui les précarise pour mieux les dominer.

Nous devons donc réagir, et pour cela, nous faire connaître. Comment ?

- Grâce à la brochure de l’Association : le Cercle de Nantes a reçu une centaine d’exemplaires de cette brochure, résultat d’un travail collectif national, et qui servira de support à nos actions.

- Nous avons adressé une lettre aux élus de la Région, pour les interpeller sur leur point de vue sur la Constituante. Force est de constater que nous n’avons pas rencontré le succès escompté (une Réponse ci dessous d’un candidat aux cantonales du canton du Loroux Bottereau).

- Nous avons décidé de développer des actions vers les jeunes.

- A la rentrée universitaire prochaine, il serait intéressant d’instaurer un axe de réflexion, de formation et de sensibilisation en rencontrant des chercheurs et étudiants (voir A.Supiot), dans le cadre de la Maison des Sciences de l’Homme de Nantes ou de l’Institut des Sciences avancées.

Plusieurs autres propositions sont retenues :

- Tenir un stand dans des forums ou des manifestations comme celle sur les Droits de l’Homme, ou lors de la célébration de l’abolition de l’esclavage à Nantes. Prévoir une organisation suffisamment tôt.

- La célébration du 29 Mai 2005

- Tenir des conférences de presse : prochainement, dans la perspective du 29 mai, il est décidé de prendre contact avec Jet FM et Radio Alternantes, et des représentants de la presse écrite locale, de préparer un dossier de presse (voir avec A. Bellon), de trouver un lieu (Gare de l’État ? Maison des Citoyens du Monde ?), de préparer un communiqué de presse. (L. Gourdon, Y. Moulinier et D. Lepage),
- Organiser des conférences (voir Bernard Vrignon), des cafés-débats à Nantes (le Flesselle) ou à Noirmoutier.
- Faire paraître des articles, dans des revues comme la Revue de la Vie Publique (L. Gourdon et A. Richardeau)
- Contacter des élus de manière informelle, F. Verchère par exemple, , voire les inviter à intervenir au cours d’une conférence (Y. Moulinier).

Pour terminer : D.Lepage et Y. Moulinier se proposent d’assister à la rencontre du 14 mai à Paris. Le Cercle Nantais participera aux frais à hauteur de 35 € par personne.

La séance est levée à 20 heures30. Tous nos remerciements à Lucy et Loïck, qui nous ont accueillis ainsi qu’à Jocelyne Desplanches qui a assuré le secrétariat de séance avec patience et gentillesse.

***

Réponse de Michel Courbet, candidat aux cantonales de 2011 du Loroux –Botterau (44) à la lettre aux élus et candidats envoyée par le Cercle Nantais pour une Constituante

Je suis allé sur votre site et lu votre PV de réunion de Janvier.

Sauf erreur de ma part, je ne vois pas de position concernant le non cumul des mandats et le nombre de renouvellement du dit mandat.

Pour ma part, je suis contre le cumul des mandats et veut limiter sa durée à deux mandatures avec un délai de vacance minimum de la durée d’un an.

Il faut prévoir le statut de l’élu social et politique pour permettre aux personnes originaires des classes populaires d’accéder aux responsabilités avec la certitude de retrouver sn emploi une fois son mandat terminé.

Je fais figurer cette lettre dans mon blog et la diffuse à mes amis élus des communes voisines.

Donc merci de me tenir informé.

Michel Courbet


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko