Pas de démocratie sans conflit

mercredi 3 juin 2009
par  J.M.

Peut-il exister une démocratie sans luttes ? Peut-il exister une démocratie sans expression politique des conflits qui traversent le corps social ? Pour l’auteur André Bellon la démocratie est à juger à l’aune de ces principes. Tel est le contenu de son article, publié ce mois-ci page 3 du Monde Diplomatique. S’il considère, en un sens, que la recherche d’une démocratie « apaisée » ou « tranquille » relève de la mort politique et d’un détachement radical par rapport à la vie sociale, il ajoute, en un autre sens, qu’un tel détachement vise toujours à exclure le peuple des institutions. L’Europe, notamment, entre dans cette catégorie : elle se fait à mesure que la souveraineté des peuples se défait. Elle se construit à mesure que la lutte des classes se détruit. Elle ne laisse, en effet, qu’une place insignifiante aux citoyens, à l’expression de leurs suffrages comme à celle de leurs conflits. En voulant exprimer un soit disant consensus, l’Europe gomme les débats et elle diffuse l’idéologie d’une politique sans peuple ni Nation. Avec des références accordées à Léon Gambetta, Jean Jaurès ou Rosa Luxembourg, les propos d’André Bellon sont très éclairants : puisque le Parlement européen n’a jamais tenu compte du 29 mai 2005, il est trop de dire qu’il s’accorde avec la démocratie. D’une part, il la nie au nom des lois de l’économie. D’autre part, il la contourne au profit des lobbies. La liberté des citoyens devrait donc s’exprimer par d’autres moyens.

A lire : André Bellon, « Pas de démocratie sans conflit », Le Monde Diplomatique, Juin 2009, p.3 ; http://www.monde-diplomatique.fr/2009/06/BELLON/17239


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko