Les investisseurs aiment les Hôpitaux Publics

dimanche 10 septembre 2017
par  Jean-Marc Guillon, Tribune libre

Au milieu des vacances d’été 2017 des fermetures d’hôpitaux sont annoncées et les déménagements ont commencé :

- C.H.U Raymond.Poincaré Garches 92 .

- Jean Verdier Bondy 93

- Robert.Picqué Bordeaux 33, équivalent d’un C.H.U pour les armées .

Ceux-ci, s’ajoutent à une longue liste déjà connue, d’établissements hospitaliers fermés, vidés, parfois dans une contestation médiatisée, comme l’Hôtel-Dieu Paris 4é, en 2013-2014.

Ou bien dans un silence absolu, tout le monde se retrouve mis devant un fait accompli, quand l’information commence à circuler,

La stupeur et la consternation s’expriment : " Ah bon..! vous êtes sûr.....je ne savais pas......mais personne n’est averti. C’est dégueulasse... !!! ", c’est le cas de l’hôpital Val de Grâce, d’instruction des armées, Paris 5é, pas le moindre micro, ni caméra ce 30 juin 2016 .

Circulez, il n’y a rien à voir.

Ainsi la contestation est évitée, elle n’a pas le temps de se mettre en place.

Dans la même veine, vider un service au mois d’août devient presque banal, c’est le cas de l’Urgence Médico Judiciaire de l’Hôtel-Dieu Paris, la médecin chef, à son retour de vacances, est nommée ailleurs.

Jean.Verdier à Bondy, la direction des ressources humaines était partie en 2011, alors peu à peu les services quittent Bondy pour grossir les rangs du C.H.U Avicennes de Bobigny 93 .

Il s’agit d’un regroupement hospitalier, il y en a dans toute la France.

Pourtant, toutes les fermetures, de maternités, de services spécialisés, ne relèvent pas forcément du critère " Regroupement hospitalier » .

La maternité de Clamecy dans la Nièvre, connait sa funeste fin en mars 2008, soit-disant pas assez de naissances, pas assez de pédiatres.

Mais quand tout fut mis en œuvre pour aboutir à ce résultat, il ne s’agit pas de fatalité. C’était bien un objectif à atteindre.

La maternité du C.H.U Saint-Antoine de paris 11é ferme en novembre 2011, le quota minimum des naissances est largement dépassé avec 3000 accouchements annuels et du personnel qualifié en nombre......alors...?

Alors est donné l’ordre d’un regroupement avec la maternité des Bluets Trousseau Paris 11é.

Mais qui donne un tel ordre ?

Le directeur de l’Agence Régionale de Santé île de France M. Claude Evin en personne, il a tout fait pour la fermeture de Clamecy.

En regardant une carte géographique de la France accrochée au mur, il suffit d’y enfoncer des aiguilles à tête rouge pour visualiser les fermetures d’hôpitaux et des aiguilles oranges pour les services, nous voyons un démaillage hospitalier des départements et régions.

Bien-sûr au sein des établissements la baisse des personnels justifie les fermetures selon les décideurs, voire le fonctionnement en flux tendu jusqu’au burn out et plus.

Mais que dire du nombre de maternités divisé par 3 en 40 ans ?

La population de la France en 1975 est de 52 500 000 habitants et en 2017 de 65 000 000.

La France classée première pour son système de santé en 1994 par l’Organisation Mondiale de la Santé analyse différents critères, dont celui du maillage territorial des hôpitaux et maternités, sans équivalent dans le monde.

Une telle analyse vient contredire les prophètes des regroupements hospitaliers en 1993 dans le gouvernement d’Edouard Balladur, puis Juppé, parmi lesquels le nom de Claude Evin est remarqué sans y appartenir. Il sera gratifié sous la présidence de Nicolas Sarkozy au poste cité plus haut.

Les fonds de pension et d’investissement ne parviennent pas à investir comme ils le souhaiteraient, certains se spécialisent dans les établissements de santé ; dès lors regrouper, fermer des hôpitaux publics permet de fournir de l’activité et de la clientèle aux investisseurs, selon la théorie souvent répétée " les investisseurs favorisent la croissance...".

Le groupe Générale de Santé et Vitalia sont de ceux-là ; même si plus tard ils sont rachetés par plus gros qu’eux.

Ramsay plus gros fond de pension australien allié au Crédit-Agricole rachète Générale de Santé,

Vedici fond de pension américain associé rachète Vitalisa.

Parmi les raisons invoquées aux fermetures d’hôpitaux concernant Paris et proche, il convient de s’arrêter sur un projet d’urbanisme grandiose, dans lequel certains départements seront supprimés, il faut parler du Grand Paris et des jeux olympiques attribués récemment.

Même si officiellement il n’y a pas de lien en les fermetures d’hôpitaux et le projet du Grand Paris, force est de constater, que depuis 10 ans, les gouvernements successifs agissent de la même manière : libérer des surfaces .

Mais d’où vient cette idée du Grand Paris ?

Un certain nombre d’indices concordants posent la question d’une éventuelle collusion d’intérêts, par exemple Bernard Arnaud groupe L.V.M.H rachète le magasin Samaritaine Paris1é et le vide en 2005, les travaux de transformation commencent depuis peu.

Bouygues obtient le ministère des armées en Partenariat-Public-privé pour 30 ans et la cité judiciaire-policière Paris17é.

Les investisseurs qataris, dont le siège de l’A.P.H. P Paris1é et l’hôpital Hôtel-Dieu leur étaient promis, sont déjà bien implantés, dans des investissements diversifiés.
Vinci attend NotreDame des Landes, mais a déjà investi Aéroport de Paris et Lyon Saint-Exupéry, après les autoroutes en 2006.

Ils sont tous clients et proches du cabinet d’avocats d’affaire Arnaud Claude et Nicolas S..

Cette situation est rendue possible grâce au consentement du et des gouvernements successifs. Alors les hôpitaux ne valent plus rien ?

Pas tout à fait !!

Des sites publics astucieusement transformés rapportent gros.

En la matière, le Royaume-Uni a ouvert la voie, dès 1982 avec le Premier-Partenariat-Public-Privé.

Le ministère de l’économie et des finances de sa gracieuse majesté a vendu tous ses bâtiments trésor-public-impôts à un fond de pension basé aux Bahamas, en contrepartie il paye un loyer. Dans ce type de contrat, l’état est subordonné au statut de locataire sur 40 ans, donc paye un loyer de ses propres immeubles.

En remerciement, l’investisseur a financé les campagnes électorales de Margaret Thatcher, l’art de boucler la boucle.

Dans une parfaite continuité, l’état du Royaume-Uni a vendu tous ses hôpitaux publics, maintenant ils fonctionnent en Partenariat-Public-Privé, à ce jour 75% appartiennent à la compagnie française Bouygues .

Donc Bouygues encaisse 75% des loyers des hôpitaux britanniques, sa cotation boursière a été multiplié par 3 en 4 ans.

Les hôpitaux français prendraient-ils le chemin de sa voisine perfide d’albion ?
Depuis 10 ans un projet revient sur la table des ministres de la santé successifs, fermer CHU Beaujon Clichy92, fermer CHU Bichat Paris18é, fermer CHU Lariboisière Paris10é.

Et le remplacer… ? Par un méga Hôpital Partenariat-Public-Privé à Saint-Ouen 93. Sont intéressés Bouygues, Vinci, Eiffage.

D’après les experts c’est bon pour la croissance.

Au fait qu’est devenu Claude Evin ?

Il est avocat d’affaire dans un cabinet spécialisé dans les investissements immobiliers et sanitaires en France et à l’étranger, les groupements de cliniques ou les Partenariats-Publics-Privés, les possibilités sont larges.

Stupeur, consternation " ah bon...vous êtes sûr…mais c’est dégun…", pas le temps de contester, il faut réformer la France.


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko