Sur le Titanic au moins, il y avait un orchestre

Sur le Titanic au moins, il y avait un orchestre

Mercredi 28 août 2019, par André Bellon

La reconstruction de la vie politique n’est pas un long fleuve tranquille. Chacun y va de son projet, de son discours, souvent d’ailleurs sans se soucier des contradictions.

L’avenir préservera-t-il les principes républicains ? Alors que cette question devrait être le cœur de la réflexion, le moteur de la volonté collective, trop de signes montrent l’éclatement de la société et l’accentuation des forces communautaristes. Les agressions que subit Henri Pena Ruiz depuis sa conférence aux AMFI sont évidemment un signe de plus de la guerre ouverte contre les idées républicaines. Et, bien plus grave, il s’est agi là d’une agression contre la liberté de parole et d’un appel au rétablissement du délit de blasphème.

La France est en train de régresser de plusieurs siècles au nom d’une modernité émanant des universités américaines.

1 Message

  • Sur le Titanic sans boussole avec un orchestre sans partition

    Le 28 août à 15:51 par henri le roy

    Tout d’abord je découvre grâce à vous qui est Henri Pena Ruiz et son programme de recherche et d’étude : laïcité, solidarité, culture.
    Programme illustré par cette formule bien tournée : "La sagesse à hauteur d’homme est de comprendre le monde et d’agir pour le rendre meilleur. Ainsi le devenir de toute l’humanité se découvre inséparable de l’existence personnelle".
    La formule s’applique parfaitement à notre société. Reformulons, sans la permission de Henri Pena Ruiz mais j’espère avec son assentiment, : "La sagesse à hauteur de citoyen est de comprendre la société et d’agir pour la rendre meilleure. Ainsi le devenir de toute politique se révèle inséparable de l’existence personnelle".

    Quant au Titanic, il y avait un orchestre et un capitaine défaillant. Si notre société ressemble au Titanic, n’est-ce pas de notre faute ? Car nous, citoyens, nommons un capitaine pour 5 ans, c’est lui qui choisit l’équipage et on embarque sur une galère sans boussole qu’il nous a présenté comme un paquebot de croisière. La seule nouveauté est que, sur cette nouvelle galère, le fouet a été remplacé par le LDB (Flash-ball).

    Comme André Bellon le souligne, sur cette galère, chacun y va de son projet. Puis-je ici vous proposer le mien ?
    https://www.revoc.info

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)