Un livre d'André Bellon et Jean-Pierre Crépin

Un livre d’André Bellon et Jean-Pierre Crépin

Lundi 24 mai 2021, par André Bellon, Jean-Pierre Crépin

Pour la souveraineté du peuple

Nous sommes tous des constituants

Préface du philosophe Mehdi Belhaj Kacem

Ce livre vient d’être publié chez l’Harmattan

Y a-t-il encore un peuple français ? Y a-t-il encore des citoyens ?

Poser la question est déjà une réponse aux angoisses du moment historique que nous vivons. C’est surtout une révolte contre l’oppression qui s’est développée depuis maintenant 40 ans.

Tout a été fait pour nous nier. Pour nous nier en tant qu’êtres politiques, mais encore pis en tant qu’êtres pensants. Nous sommes, aujourd’hui, entourés d’objurgations. Certes, beaucoup résultent de questions réelles et nouvelles, économiques, climatiques et maintenant sanitaires. Nul ne songe à les nier. Mais comment accepter qu’elles soient l’alibi de notre aliénation, que le pouvoir -de qui au fait- décide que nous sommes incapables d’en débattre, de proposer des solutions ?

Retrouver le peuple français ? Il est des moments où l’Histoire hésite. On appelle cela des tournants historiques. Et qu’on ne dise pas qu’on ne peut rien faire seul. Ce discours ne sert qu’à faire accepter les aliénations générales. On est seul quand on ne veut pas assumer ses responsabilités. L’Histoire prouve qu’on n’est jamais seul quand on tient un discours universel. On est relié à tout pour que ce discours devienne réalité. André Bellon et jean-Pierre Crépin donnent leurs réflexions autour de cet objectif.

Couverture du livre

Couverture livre {JPEG}

Flyer

Flyer {PDF}

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)