Quand le Président de l’Assemblée nationale réhabilite Napoléon III contre la République

samedi 16 janvier 2010
par  André Bellon

Dans son hommage à Philippe Séguin, le 12 janvier, le président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer a rappelé que Philippe Séguin avait écrit un livre dans lequel, "rompant avec la tradition héritière de Victor Hugo, il entreprit de réhabiliter la mémoire de Napoléon III, substituant au personnage caricatural de Badinguet la vision d’un empereur moderniste et soucieux du bien commun, qui équipa et enrichit la France".
Prendre parti pour l’auteur d’un coup d’État dont le premier acte fut d’arrêter des députés, fusiller et déporter nombre d’opposants et critiquer Victor Hugo qui lutta pour la République et dut s’exiler pendant 18 ans est, de la part du Président de l’Assemblée nationale, particulièrement grave et incongru. Mais ce n’est pas un acte isolé. On savait déjà que le ministre Christian Estrosi veut rapatrier les cendres de l’empereur (mort en exil après le rétablissement de la République en 1871) et qu’il considère que le coup d’Etat n’était pas grave puisqu’il y a eu plébiscite ensuite.
Les autorités actuelles de la France verraient-elles dans un régime autoritaire et liberticide, mais très libéral sur le plan économique, le modèle à suivre ?

On peut comprendre qu’il n’y ait pas de réaction durant l’hommage funèbre, mais on s’étonne de l’absence de protestations à l’issue de la cérémonie. Jusqu’à quand va-t-on voir se développer, sans oppositions sérieuses, une idéologie antirépublicaine au sommet de l’État ?


Commentaires

Logo de J.G.
samedi 16 janvier 2010 à 08h37 - par  J.G.

Cet article peut être complété par celui du groupe République ! et par celui-ci :

Le Second Empire pour comprendre le monde d’aujourd’hui ?

Salut et Fraternité.

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko